De l'Histoire à  la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AOC Pantellaria/Sicile/Corse/Italie Mission N°1

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> AOC : Screenshots Gallery
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8864

MessagePosté le: 27 Mai 2007 20:00    Sujet du message: AOC Pantellaria/Sicile/Corse/Italie Mission N°1 Répondre en citant

Aérodrome de Saccia, Sicile.
21 mai 1943, 8h30.


Les hommes de la 8ème staffel du III/JG 53 franchirent a pieds la centaine de mètres qui séparait leur campement de l’aérodrome.
Les pilotes étaient arrivés depuis une quinzaine de jours et ils avaient pu constater que leur nouvelle base n’était d’ailleurs qu’un énorme campement sous un maigre bois d’oliviers Sicilien.
En effet, les autres avaient déjà copieusement bombardé les installations italiennes et le groupe c'était donc installé dans le petit bois au bout de la piste. Pas un bosquet, ou même un arbres, qui ne servent à abriter un avion, du ravitaillement ou du matériels. Cela compliquait les atterrissages et les décollages, sans parler de la maintenance des avions, mais vu d'en haut, il était difficile de deviner la présence d'une quarantaine d'appareils du III/JG 53, dont une bonne moitié était disponible.
Et heureusement, pour l'instant les Amerloques continuaient à arroser les ruines régulièrement sans atteindre les installations du groupe. Il fallait juste reboucher les trous sur la fin de piste après chaque passage... et faire attention au décollage.
Après deux semaines d’un calme tout relatif, les opération activent avaient repris depuis quelques jours. Le 18 et 19 mai, le groupe avait affronté les P38 lors de deux combats acharnés au large de Trapani en tentant d’intercepter des raids de quadrimoteurs. Onze des chasseurs alliés avaient été abattus… mais trois pilotes étaient morts, trois autres blessés et neuf avions avaient été détruits ou rendu inutilisable, en plus des cinq ou six nécessitant des réparations plus ou moins lourdes. Et personnes n’a pu atteindre ni même voir les bombardiers…
Tous les pilotes rassemblés sous la tente pompeusement baptisée « tente des opérations » attendaient que l’officier d’opération finisse sa discussion avec le Major Götz, commandant du groupe. Beaucoup étaient des bleus venus remplacer les lourdes pertes subies lors de la chute de la Tunisie et contre les bombardiers au dessus de la Sicile au début du mois.
Enfin, le Major se leva, punaisa une grande carte sur la planche qui servait de tableau et leur fit face.
«_Les Alliés ont pris pour cible Pantelleria...» commença-t-il, déclenchant un murmure inquiet chez les pilotes. Pantelleria, c’est loin au sud-est, bien au dessus de la mer. La moindre panne ou le moindre dommage et c’est la baignade assurée, le plus souvent la dernière.
«_Plusieurs fois par jours » poursuivit le major sans y prêter plus d’attention, «des bimoteurs Boeing bombardent le port ou l’aérodrome et ils donnent surtout l’impression de sonder les défenses de l’île. On nous charge de casser la sonde. »
Les anciens crurent déceler une pointe d’ironie dans sa dernière phrase, mais il continua imperturbablement.
« _Ce matin, nous allons tenter une petite embuscade à notre façon avec notre groupe. Décollage a 9h15. Je prendrais position avec la septième escadrille à l’est de l'île vers le carré 16-8-9 et la huitième [vous] prendra position à l’ouest, autour du carré 26-8-8. Altitude minimum 7000 m. Arrivé sur zone, nous devrions recevoir des infos de l'île sur la fréquence de la chasse. Le nom de code du poste est Osso. Mais attention, Osso ne peux pas nous guider et ne fera que nous donner des informations, plus ou moins fiables qui plus est. Il essaiera tout de même de nous donner le type d’appareils, l’altitude et le cap. Gaffe à ne pas rater ses messages. Et inutile de vous rappeler que l’objectif principal, c’est les gros. »
Il se tourna et traça un trait sur la carte puis repris,
« _Pour éviter les tirs fratricides et en même temps les harceler le plus possible pour disperser l’escorte, chaque escadrille à « sa » zone d’interception (voir la carte). Si aucune liaison n'est possible avec le sol, ou si elle est trop mauvaise, alors nous patrouillerons directement au dessus de l’île avec tout le groupe en essayant de garder les zones d’interceptions. La piste de Marghana peut vous accueillir en cas de problèmes… mais évitez car c’est assez dur d’en revenir.»
Il regarda ses hommes.
«_Des questions ? »

La carte :



+++ MISSION REPORT +++

II/JG51-Macil-OBL STEMMER

Position : Anton 2

Décollage à 9h15.
Je prends ma position dans la formation et nous grimpons. noux sommes chargés (bidon), mais nous grimpons le plus rapidement possible, avec le cap de route au 200. palier à 7000 m. Arrivé sur zone, nous commençons à patrouiller. Osso nous signale de temps à autre la position des chasseurs et des bombardiers. Nous les manquons (sûrement de peu) avant le bombardement de Pantalleria. Nous entendons à la radio, que l'autre staffel a engagé un combat avec des chasseurs ennemis. J'aperçois des tirs au loin, de l'autre côté de l'île des tirs du combat, mais ils ne durent pas et je ne crois pas que le major aie eu le temp de les voir. Osso nous signale un bombardement en cours sur l'île.
Nous y sommes, mais pour nous toujours rien. Le major Gunz nous répète plusieurs fois, "attention ils ont tous prêts". Je signale 4 contacts dans nos 1h qui visiblement volent en schwarm.
Nous essayon de nous approcher pour les identifier. Je distingue alors vaguement derrière toute une série d'autres contact. Visiblement vu leur formation, c'est nos clients : les bombardier. le major les voit aussi et nous y allons.
De la chasse apparait alors au dessus des bombardiers, qui sont maintenant dans nos 12 h. Nous sommes dans leur 6 et ils vont vite. La chasse nous voit et se tourne pour nous faire face. Nous les croisons et ils cherchent à prendre nos 6h. Si Bruno nous couvre, on devrait, les Anton, pouvoir engager les bombardiers. Les Bruno engagent la chasse. Anton 1 donne l'ordre "d'arroser tant qu'on peut" tire sur un bombardier, celui de droite à l'arrière de la fromation. D'abord un peu trop à gauche, il ajuste son tir et le touche. Je le touche moi aussi au passage, mais impossible de savoir dans quelle mesure on a endommagé ce bombardier. Il gaut dégagé, ce que je fais coome conevnu à droite. Je vois alors ANton 1 crachant une épaisse fumée. Puis, presque immédiatement, il prend feu, touché par les tirs défensifs des bombardiers. Avant même de pouvoir dire quoique ce soir à la radio, je le vois faire explosion. Visiblement, il n'a pas pu sauter, aucune chance qu'il puisse s'en sortir.
Tout seul, avec sûrement une bonne partie de l'escorte derrière, je ne peux plus servir à rien dans le combat et je pique pour dégager sur Pantalleria. je suis suivi par des Spit qui m'engage au dessus de l'île, ils se font abbatre par la DCA de laérodrome mais d'autre arrivent et je passe un bon bout de temps à tourner sous la protection de la flack. j'espèrais que celle ci nettoyerai les chasseurs derrière moi, ou tout du moins les ferait renoncer, mais je constate qu'il en appparait constament. rien à faire, je me fait même un peu troer l'aile, et plusieurs fois, j'évite des traceuses de jsutesse, qui passe inconfortablement au raz de mon pare brise ou de mes ailes. Finalement, constatant que ça ne cessera pas et que la zone devient de plsu en plsu dangereuse, je prends le cap retour 20, quitte à essayer de dégager si je suis engagé. ET là, je suis surpris qu'aucun ne cherche à me suivre.
J'entend à la radio que OFW HUNTZ est touché et n'arrive pas à s'éjecter. J'entend aussi que Anton 3 et un Bruno se sont regroupés, et combattent ensemble en se dégageant. je n'interviens pas à la radio pour ne pas les déranger, ne leur étant d'aucune aide car je n'arrivai pas à les situer.
Après le vol de retour, je signale que je suis en vue de la Sicile, et visiblement on me pensait mort, vu mon silence radio pendant la traversé...
Je demande si une couverture est nécessaire au dessus de l'aérodrome avant d'entamer les manoeuvres de descente. Je me pose sans problème et je dégage la piste.

revendication : j'ai bien touché un bombardier avec Anton 1 mais impossible de savoir si celui s'est abîmé en mer ou si il a pu rentrer à sa base.

II/JG51-Jabs-Hpt Von Blumenlarth

Section:Bruno
Place : rottenfliger

Décollage 9h15 monter en altitude pour une couverture des Anton.Suite a un probleme moteur de mon Rottenfuhrer j'ai pris sa place pour le reste de la mission ce dernier ma recollé par la suite.
Patrouille sur le secteur de Pantelleria à 8000m toujour en couverture de anton ;des contacts son repérer par les anton qui passe à l'attaque bruno 1 et moi même somme pris a partie par trois chasseurs que nous réussisons à esquiver par une manoeuvre de "break" nous nous perdons de vue je decide de repartir vers le nord de Pantelleria; voyant des chasseurs s'en prendre à l'un des notres je plonge de 4000 ou 3000 m pour le degager peine perdu.
Lors de ma ressource un p40 me passe sous le nez je l'arroge de 2 tires de 2 secondes, l'appareil est touché plein moteur helice calé je ne l'ai pas vu tomber mais en faisant un virage pour reprendre mon cap je vois de la fumé sur l'ile.
Au retour je retrouve mon ailier qui poursuit un appareil ce dernier fait demi tour ,je ouvre c'est arriere lorsque deux chasseurx plonge sur lui il en fume un.
Et c'est a mon tour de me faire arroser par le deuxieme chaseur que nous avions perdu de vue je degage avec les commande d'aileros endommager et vautre mon avios en bout de piste.

Je confirme sur l'honneur que l'avion toucher par bruno 1 n'a pas put rentrer vus la distance à laquel il ce trouvait.

Base de Saccia le 20

II/JG51-Outlaw-HPT Kris Uhrig

Saccia, 21 mai

Aujourd’hui, mission de couverture de Pantelleria, avec pour objectif les bombardiers américains.
Le Major Gunz donnent rapidement ses directives. Son shwarm se chargera des gros, la paire Bruno les couvrira au dessus. Nous prenons le secteur nord est et la 9ème le sud ouest, avec le port de Pantelleria comme limite de secteur. Je suis rottenfurher des Bruno avec le Prussien.
A 9h15, décollage derrière la 9ème.
Quelques minutes plus tard, voila que j’ai de gros problème de radio (foutu technique) qui m’oblige a passer le commandement de la rotte a Arthur, devenant son ailier.
A mis parcours, nous captons la radio de l’île qui commence a nous renseigner : Beaucoup de chasseurs circulent dans le coin, fallait s'y attendre. Elle signale aussi des bombardiers arrivant du sud ouest sur Pantelleria, c'est-à-dire en traversant le secteur de la 9ème. En attendant leurs arrivés, nous cerclons à l’est de l’île (la radio signale de la chasse au nord ouest).
Puis nous entendons à la radio la 9ème staffel qui passe à l’attaque tout prés de Pantelleria. Le major nous fait alors contourner l’île par le sud pendant que la radio nous annonce la chute des bombes sur le port. Nous arrivons sur place deux minutes après. Osso (le poste de Pantelleria) les situe plus au nord, au cap 30, et nous nous lançons à leurs poursuites.
Apres avoir changé de cap au 90 sur les indications d’Osso, nous finissons par rattraper les bombardiers… et leur escorte !
Le Major donne rapidement ses ordres. Sept chasseurs foncent sur nous. Arthur monte et les Anton descendent sur les bombardiers alors qu’on les croise. Trois Spit prennent nos six (aux Bruno), et après une courte poursuite, le Prussien break pour essayer des les chasser mais les Spit se collent a sa poursuite. Je break a mon tour mais j’ai perdu Bruno 1 de vue, qui a annoncé qu’il plongeait. Par contre je voie les deux Anglais tourner non loin un peu plus bas et il (Arthur) me signale qui gagne le nord de l’île. Comme les spits semblent s’éloigner, je me dirige aussi par la.
Pendant ce temps, la radio a résonnée du combat des Anton contre les bombardiers. Le Major semble avoir été touché et a signalé qu’il tentait de gagner Pantelleria. Anton 3, engagé au dessus de l’île par des P40 a du sauter et Anton 4 a disparu des ondes.
Anton 2 (Otto), lui, est engagé à basse altitude au nord de l’île. Je tente de le localiser en vains quand au terme d’un piqué je tombe nez a nez avec deux P40 (identifié) plus deux contacte un peu plus loin (certainement de la même espece). Les deux P40 essaient bien de prendre mes six mais avec mes 2500m d’élan, je les sème sans mal. Trop de monde, je rentre !
J’annonce mes intentions à la radio et je mets résolument cap au nord. Puis c’est Bruno 1 qui m’indique qu’il croit être dans mes six et que si c’est bien moi, je devrais faire gaffe aux deux P40 qui me plongent dessus. Rapide tour d’horizon pour m’apercevoir que c’est bien moi.
Dans mes sept haut, les deux sournois attaquent leurs plongeons.
Je réduit tout, mets l’avion en dérapage et amorce un tonneau barriqué pendant que quelques traçantes passent sur ma gauche. Emportés par leur élan, les deux P40 me dépassent en trombe.
Je prends immédiatement les six de l’ailier alors que le Prussien m’annonce qu’il couvre. A 150m j’allume. Impactes d’obus prés du cockpit et au niveau du moteur. Une grosse fumée noir s’échappe de l’avion qui break droite. Je remonte un peu pour le voir descendre doucement en spirale droite. J’hésite à le « finir » quand j’entends que le Prussien a retrouvé le deuxième P40 qu'on avait perdu de vu… hélas dans ses six et appliqué a l'allumer ! il m’annonce qu’il est sérieusement touché mais impossible de le repérer. Enfin, je voie un contacte… P40, c’est surement son boureau qui doit tourner au dessus de lui. Je fonce dessus mais il prend le cap sud plein gaz. Apres une ou deux minutes de poursuite, et estimant Arthur a l’abri d’un retour, je renonce et mets le cap au nord pour regagner Saccia. Arthur, profondeur détruite, arrive aussi à regagner la Sicile et a poser son coucou (troué) ainsi qu’Anton 2.

Revendication : 1 P40, impossible qu’il soit rentré dans cet état. Temoin : Hpt Von Blumenlarth

HPT Kris Uhrig

+++ RESULTATS AOC +++

Objectif mission : 0% objectifs (pas de bombardiers abattus) + 50% pertes (3/6) = 25%

Branko : tué => 0%
Macil : pilote OK, avion touché => 12% + 50% - 10%(avion touché) = 52%
Bilout: tué => 0%
Lutz: tué => 0%
Outlaw : pilote et appareil OK : 12%(mission) + 40%(a son poste) + 5%(1 spit)= 57% => croix de fer 2nd classe
Jabs: pilote et appareil OK : 12%(mission) + 40%(a son poste) + 5%(1 spit)= 57% => croix de fer 2nd classe
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8864

MessagePosté le: 27 Mai 2007 20:01    Sujet du message: Répondre en citant

Aérodrome (secondaire) d’Utique
21 mai 1943
8h30


Les hommes du Groupe de chasse II/7 attendaient tranquillement dans la fournaise de la salle d’opération que le briefing commence.
Venus d’horizons très divers, certains vétérans des combats de 40, d’autre tout droit sortis d’écoles de pilotages anglo-saxonnes, ils avaient dû tous apprendre pendant l’hiver les techniques de vols Alliés. Puis ils avaient troqué leurs vieux D 520 fatigués contre des Spitfire V. Enfin, après de long mois, le groupe de chasse était devenu « bon pour les opérations » début avril et intégré au Costal Command (326 Sdn.).
Il est sous les ordres du Commandant Tony Papin, (Cdt Papin-Labazordière) qui commandait déjà la 3ème escadrille du II/7 en 39 (SPA 73) ou il avait remporté 3 victoires homologuées et 3 autres probables. Il était en plus très respecté de ses hommes, avec comme devise « Quoi qu’il arrive, ne baissez jamais le froc ! ».
Le groupe était arrivé à Utique hier en provenance de La Seballa, ou il y assurait des missions de protection des convois et de patrouilles côtières. Comme aucune raison n’avait été avancée, les pilotes étaient curieux de savoir quelle nouvelle mission les attendait. A dire vrai, les missions de patrouille sur la cote ou sur les convois étaient plutôt ennuyeuses et ils aspiraient à en découdre vraiment. Tous espéraient une fin du « Costal ».
Finalement, « Pap’s » Papin se décida a parler.
« _Messieurs, nous allons participer à l’escorte de bombardiers du NASAF contre l’île de Pantelleria, départ a 9h15 » Immédiatement, la salle s’emplie de murmures. La plupart des hommes ne savaient pas trop bien où se trouvait cette île. Les regards cherchaient sur la carte murale de la Méditerranée.
« _Elle se trouve dans le détroit de Sicile, à environ une centaine de kilomètres au nord ouest d’ici » continua Papin « Elle est bien défendue, possède un aérodrome avec abri, une garnison conséquente, des installations de détection et une nombreuse flak. Le Gle Spaatz veut éliminer ce poste avancé »
Les murmures reprirent de plus belle. Si on voulait éliminer cette île, c’était certainement pour préparer quelque chose de plus gros, comme un débarquement sur le continent.
«_Le 321st Bomber Group» poursuivit-il avec un petit sourire « va lancer une quinzaine de B25 sur le port ou un sous marin a été détecté. Bombardement prevu a 9h40. Ils seront escortés par les P40 du 325th Figther Groupe. Notre mission du jour est de sécuriser et couvrir le ciel au dessus du port de Pantelleria un peu avant le raid.. Je prendrais la première escadrille et je ferais un large « sweep » au nord de l’île pour essayer d’intercepter d’éventuels groupe de boches en attente, la deuxième escadrille [vous] ira directement sur la zone du port de Pantelleria et s’assurera que le ciel est vide entre 15 000 et 20 000 pieds avant le raid, soit au moins a partir de 9h35. Dés que les bombardiers arrivent sur l’objectif, normalement a 16 000 pieds, la 2ème escadrille prend l’escorte, a vous de voire le niveau suivant ce qu’il restera de l’escorte de départ… vous connaissez les cow-boys, un Frisé qui passe et ils sont bien capable de laisser leurs copains tout seul. Avec la 1ere, si tous se passe bien, je continuerais mon contournement par le nord et récupèrerai la formation à l’est de l’île, à son point de changement de cap sud. En cas de pépin, appelez au secours et on déboule.»
Il s’écarta pour laisser apparaître la carte derrière lui.
« _Vous pouvez consulter les plans de vol. »
Il attendit un moment en les regardant.
« _Des questions ? »

Nota :
-Interdit d'appeler au secour avant le passage des bombardiers au dessus du port ni sans une raison serieuse (sinon, 0 %).
-La radio "IA" peut vous être utile. pensez a la mettre en "francais" ou avec les sous titres.


la carte :




+++ MISSION REPORT +++

Aérodrome (secondaire) d’Utique , pour Intelligent Officer
21 mai 1943
10h30
- Mission du GCII/7 "Nice".

Pertes infligées: Un chasseur Bf109G-6

Nos pertes: Aucune.

Effectifs:

- LTN Jean-Louis Eyquem - Spitfire N°1
- SGT Robert Tétart - Spitfire N°2
- SCH Aimé MARECHAL - Spitfire N°6
- SLT Alexandre MEUNIER- Spitfire N°8
- SGT Michel PASCAL - Spitfire N°5
- ADJ Bernard CIRCOURTS - Spitfire N°9
- SGT Jean LAFON - Spitfire N°7

Mission de protection de B-25 du NASAF du 321st Bomber Group en bombardement sur l’île de Pantelleria escortés en "close escort" par les P40 du 325th Figther Groupe, départ a 9h15.Notre mission du jour est de sécuriser et couvrir le ciel au dessus du port de Pantelleria un peu avant le raid. 1er escadrille: Cdt Papin-Labazordière, 2ème escadrille: LTN Jean-Louis Eyquem. 2éme escadrille: Panne moteur pression d'huile insuffisante pour le SGT Robert Tétart (retour à Utique) - Spitfire MkVc N°2 628. Rencontre à 9h35 à l'ouest 10 km Port de Pantellaria avec quatre Bf 109G-6 en direction du groupe du NASAF.Un Bf109 de détruit par SLT Alexandre MEUNIER à 9h37 confirmation par le SGT Michel PASCAL.Combat avec la 1er escadrille et le 325th Figther Groupe au sud de Pantellaria contre une dizaine de Bf109G-6 portant des saumons d'aile blancs et un gouvernail blanc "as de pique" sur le capot moteur. Retour de mission 10h20.

+++ RESULTATS AOC +++

Résultat commun= 30% sur 50%.

- Objectif principal sécuriser et couvrir le ciel au dessus du port de Pantelleria avant le raid : 20% sur 30%
- Objectif secondaire close escort sur B-25 du NASAF (retour: 10% sur 20%)

- LTN Jean-Louis Eyquem - Spitfire N°1: Objectif mission 30% ->(Flight leader) -> 25% =55%.
- SGT Robert Tétart - Spitfire N°2: Objectif mission 30% -> (Element-Wingman 2 Red)= lag out.
- SCH Aimé MARECHAL - Spitfire N°6: Objectif mission 30% -> (Element-Wingman 3 Red)-> 30% à son poste= 60%
- SLT Alexandre MEUNIER- Spitfire N°8: Objectif mission 30% -> (Section bleu Leader)-> 40% + un chasseur abattu 5%= 75%
- SGT Michel PASCAL - Spitfire N°5: Objectif mission 30% -> (Element-Wingman 2 bleu)-> 35%= 65%
- ADJ Bernard CIRCOURTS - Spitfire N°9: Objectif mission 30% -> (Element Leader 3 bleu)->30%= 60%
- SGT Jean LAFON - Spitfire N°7: Objectif mission 30% -> (Element-Wingman 4 bleu)-> 30%= 60%
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8864

MessagePosté le: 27 Mai 2007 20:02    Sujet du message: Répondre en citant


































































_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le: 23 Nov 2007 0:21    Sujet du message: Répondre en citant

Mêlée à haute altitude.









Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> AOC : Screenshots Gallery Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com