De l'Histoire à  la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AOC Pantellaria/Sicile/Corse/Italie Mission N°4

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> AOC : Screenshots Gallery
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8828

MessagePosté le: 24 Déc 2007 1:58    Sujet du message: AOC Pantellaria/Sicile/Corse/Italie Mission N°4 Répondre en citant

Aérodrome de Saccia, Sicile.
11 juin 1943, 5h45.

Les pilotes du II/JG53 rassemblés sous la tente opération n’ont pas bonne mine.
Les interventions répétées sur Pantelleria, ces longues traversées en mer et leur inexorable infériorité numérique ont usés les nerfs des plus aguerris.
Heureusement, le groupe avait évité une trop grosse saignée.
Hier, toujours sur Pantelleria, le groupe a pus éviter le gros de la chasse ennemie et a pus engager des bombardiers bimoteurs en milieu d’après midi. Deux Kittyhawk de l’escorte ont été abattu avec un bombardier sans pertes alors que le II/ JG 27 s’était fait sévèrement accroché par la chasse Alliés un peu plus tôt, perdant dix avions pour six revendications. Question de chance…
Quant à l’île de Pantelleria même, sa situation semblait désespérée. Toutes les communications étaient coupées, les infrastructures détruites. Aucuns ravitaillement ne pouvait plus lui parvenir sauf grâce a de rare vol de nuit de Ju52.
Une fois tout le monde installé, l’officier des opérations entreprit de leur faire un topo de la situation.
« _Nous n’avons plus de contacte avec l’île » commença t il, « les dernières nouvelles dates de cette nuit, par un des Ju qui fait la navette. Comme des mouvements de navires ont étés repéré en Tunisie, avec le rassemblement d’une flotte de transport et de croiseurs a Sfax et a Sousse, il semble bien que les Tommies veulent débarquer aujourd’hui. Hier, au milieu des bombardements, des tracts appelant à la reddition sont tombés sur l’île. »
Il fit une pause.
« _Ce matin, un groupe de Ju 88 va tenter d’attaquer la flotte. A vous la couverture rapproché. »
Grimace des pilotes, la mission la plus dure.
« _Le JG77 va fournir une Staffel pour ouvrir la route. Dans tous les cas vous restez avec les Ju ou qu’ils aillent, quoi qu’ils fassent. »
Il se tourna vers la carte.
« _La flotte à appareiller de Sfax et de Sousse cette nuit. Ce matin tôt, une reconnaissance les a signalé se rassemblant en 25-5-4. Une quarantaine de navire. Nous estimons qu’elle atteindra l’île vers 9h30. D’ici la, j’espère qu’ils auront perdus quelques navires ! Rendez vous avec les Ju au dessus de la base a 6h05. »
Il les regarda.
« _Je n’ai pas besoin de vous dire que l’aviation Alliés ne nous laissera pas la moindre chance en cas d’erreur. »

« Des questions ? »



+++ RESULTATS AOC +++

Objectif mission : 70% objectif - 15 % pertes =55%

Hauptmann Werner Lützow : pilote et appareil OK (ou lag out) => noté sur la mission : 55%
Unteroffizier Herbert Witt (Lutz) : pilote (parachuté sur Pantellaria) et appareil (Kaput) : 35%(mission) + 40%(a son poste) - 20% (appareil abattu) = 55%
Unteroffizier Wilhem Katsner (Macil) : pilote et appareil OK : 35%(mission) + 40%(a son poste) = 85%
UFZ Reiner Kruken (Marseille): pilote (parchuté) (?) et appareil (Kaput) : 35%(mission) + 40%(a son poste) - 20% (appareil abattu) = 55% si mort=0%
Stabsfeldwebel A. Von Blumenlarth (Jabs) : pilote et appareil OK : Problème de pression d'huile R.T.B avant objectif.
Unteroffizier Max Libelle (Outlaw) : pilote (parachuté sur Pantellaria) et appareil (Kaput) : 35%(mission) + 40%(a son poste) - 20% (appareil abattu) = 55%
UFZ Hans Steiner (Straub): pilote et appareil OK : Système d'injection Hors Services pas de décollage.

+++ MISSION REPORT +++

Aérodrome de Saccia, Sicile.
11 juin 1943, 11h45. II/JG53.

Les unités basées en Sicile et en Sardaigne souffrent terriblement de la médiocrité, voire de l’absence, d’infrastructures sur les aérodromes. Elles rencontrent d’énormes problèmes logistiques aggravés par les Alliés qui pilonnent nos aérodromes Siciliens et Sardes. Résultat: sur 7 appareils engagés le Bf 109G-6 du UFZ Hans Steiner (Straub) ne démarera pas faute d'injection ( banc actuellement hors services suite aux bombardements) ainsi que l'appareil Bf109G-6 du Stabsfeldwebel A. Von Blumenlarth (Jabs) qui fit demi tour 15 mn après avoir établie le contact sur les Ju 88 du KG/54. Contact visuel établie à 6h10 avec le KG/54. Impossibilité de suivre le plan d'escorte croisé fait deux jours plus tôt faute d'effectif. Ce sont donc cinq appareils qui ont traversés le couloir de Pantellaria pour le II/JG53 en "S". Le III/JG77 en avant de l'attaque ne m'a pas semblé être guerre mieux sur son effectif; mais nous a quand même permi de passer le couloir de Pantellaria après avoir subi un combat certainement à l'est de l'île Pantellaria. Je suis formel le KG/54 à bien atteind est attaqué la flotte ennemi.Arrivé en position tout est allé très vite; Flak puissante, Spitfire et P-40 de couverture. A noté beaucoup de cocardes françaises. Nous avons fait de n'autre mieux pour permettre l'attaque occasionnant à la chasse ennemi des dommages mais aussi en ce qui nous concernent, un appareil abattu et deux serieusement endommagés.UFZ Reiner Kruken (Marseille) parachuté (?) appareil détruit, Unteroffizier Herbert Witt (Lutz) parachuté sur Pantellaria appareil détruit, Unteroffizier Max Libelle (Outlaw) parachuté sur Pantellaria appareil détruit. Nous avons été assaillis jusqu'à l'est de Pantellaria sur le retour par quelque P-40. A noté lors de ma couverture de Anton 2 Unteroffizier Herbert Witt (Lutz) jusqu'à son saut en parachute, nombreux raids et présence de bombardiers ennemi sur l'île. Atterissage difficile à Saccia suite aux bombardements des américains.

Faire suivre ce rapport à l'OKL en particulier au Her Général Galland Inspecteur de la Chasse par le QG de la II Luftflotte ; mes pilotes ne méritent pas aujourd' huit ce que nous avons reçu comme message du Maréchal du Reich Goering!

Citation:
"Tous les pilotes de chasse stationnés en Italie doivent être informés qu'ils sont le plus pitoyable groupe d'insectes que je n'ai jamais commandé. Si par hasard ils s'avèrent justement rencontrer l'ennemi, ils se permettent d'être abattus sans obtenir le moindre succès en retour. J'interdis jusqu'à nouvel ordre toutes les permissions afin de n’avoir pas honte de voir ces personnalités misérables dans la patrie."



Rapport de l' Unteroffizier Wilhem Katsner (Macil) II/JG53 - Pantellaria le 11 juin 1943, 11h45

Appareil: Bf 109 G6 n°3: Ok
Indicatif: Anton 3

Décollaget vol en formation, comme prévu
Au moment où les bombardiers se mettent en ligne arrière, Anton 0 me demande de me préparer à descendre avec Anton 4. A ce moment, apparaît dans nos 12h au dessus, un groupe d'appareils qui se révèlent être des Spitfire. Nous les croisons et ils piquent sur les bombardiers. Je les suis avec Anton 4 plein gaz pour les rejoindre. Ils attaquent et en touchent certains. Je vois un bombvardier exploser. J'engage et je touche un Spitfire. Je ne le poursuit pas outre mesure et je rejoins les bombardiers. D'autres Spitfire reviennent pour les attaquer et j'engage et touche de nouveau un. Ils dégagent et je reviens sur les bombardiers, qui se sont éloignés. Pendant que je remonte vers eux, mon ailier dit de breaker. Il s'est fait engagé par deux spits que je n'ai pas vu venir, mon attention était fixée sur les bombardiers que je cherchais à rejoindre au plus tôt. .Je breake donc immédtiatement sur la gauche et je vois derrière moi deux spits qui attaquent mon ailier. Le temps que je revienen sur eux, mon ailiers est descendu, je n'ai pas vu si il a pu s'éjecter. Je touche l'ailier de la paire, ils dégagent. Je rejoins les bombardiers.
Un grand nombre de contact commence à apparaître dans mes 6h haut. Je grimpe et cherche à dégager au plus vite, mais je me fais engager par un P40. Les contact se multiplient derrière moi et un combat commence avec des appareils que je n'ai pas identifié. Anton 0 me demande ma situation et me rappelle de dégager au plus vite de cet enfer. J'arrive sur les bombardiers pendant que Anton 0 demande des renforts à la radio.
Anton 0 me rejoins après Pantallerria et je prend position derrière lui. Il m'a auparavant signalé 4 contact dans le soleil que je n'arrive pas à rejoindre et à identifier mais je ne cherche pas à les provoquer.
Retour depuis Pantalleria vers la base où je me pose sans encombre.

Bilan : ailier perdu lors des combat, avion intact, 3 spits endommagés.

Rapport de l'Unterofficier Herbert Witt II/JG53 - Pantellaria le 11 juin 1943, 11h45

Pilote OK (saut en parachutte au dessus de Pantellaria)
Appareil: Bf 109 G6 n°5: détruit
Indicatif: Anton 2

Décollage à 06h00 de Saccia Sicile pour une mission d'escorte deJu 88 du KG/54 ayant pour objectif le bombardement d'une flotte d'invasion entre la Tunisie et l'ile de Pantellaria.
Ailier du Staffelkapitan (Hauptmann Werner Lützow), l'escorte jusqu'au contact de l'ennemi se fait sans problème notable. Nous effectuons des S au dessus des Junker du KG/54 sans trop nous éloigner de leur route. Des appareils du III/JG77 ouvrent la route en avant de notre groupe et subiront le premier choc. Le temps est clair et permet une bonne visibilité. A cause de problèmes mécaniques, plusieurs appareils sont contraints de quitter le groupe et de rentrer sur Scaccia ce qui nous oblige à modifier le plan de l'escorte en l'adaptant à l'effectif encore opérationnel.
Les bombardiers et notre groupe arrivons à passer le dispositif ennemi et nous nous retrouvons au dessus de la flotte où une DCA très dense nous accueille pendant que les Junker 88 se mettent formation d'attaque. Nous nous heurtons à la couverture ennemi constituée de Spitfire et de P40. Nous faisons le maximum pour couvrir les bombardiers, mais nous avons en face, un grand nombre d'appareils. Deux à trois pilotes du groupe sont touchés ou abattus. Au cours des combats, toujours avec le Stafflekapitan, mon n°5 est touché et mes gouvernes de profondeur sont endommagées.
Escorté par Anton 0, j'arrive à rejoindre l'ile de Pantelleria où, compte tenu de la perte de maneuvrabilté de mon appareil, de l'état de la piste (ou plutôt de ce qu'il en reste), je saute en parachute. J'arrive au sol sans problème et rejoins à pieds une de nos unités tout en constatant que les bombardements de l'ile se succèdent sans aucune interruption et détruise tout sur leur passage.

D'après ce que j'en vois, nos alliés italiens sont complètement démoralisés et je me demande s'ils vont encore tenir longtemps, et surtout avec quoi...
En fonction de ce que je vois, je me fais très peu d'illusion en ce qui concerne mon rapatriement vers la Sicile.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8828

MessagePosté le: 24 Déc 2007 1:59    Sujet du message: Répondre en citant

Aérodrome (secondaire) d’Utique.
11 juin 1943, 5h45

Les pilotes du II/7 qui se sont rassemblés dans la salle d’opération sont d’humeurs belliqueuses. En effet, le débarquement sur Pantelleria est pour ce matin, Et c’est le premier pas vers l’Europe. Les pilotes sont fières, avec ceux du La Fayette, d’y représenter la France Combattante.
Malgré les carences de la logistique Française, les querelles et les turpitudes du commandement d’Alger, le Nice et le La Fayette ont donné toutes satisfaction au commandement Alliés qui a fini par les prendre au sérieux. Pour les pilotes, c’est le débuts, ou le recommencement, de la « vrai » guerre, loin de cette agitation « de bureau », avec ses coups bas et ses mesquinerie.
Le commandant Adams, loin de tout ça, attend que tout le monde s’installe avant d’exposer la mission du matin.
« _Vous allez couvrir la flotte de débarquement pendant son rassemblement et son approche de Pantelleria. Les convois ont appareillé cette nuit et doivent se rassembler en Lima 31.
Vous assurerez la protection des navires sous la direction du contrôle sol de 0 à 15 000 pieds, une escadrille de P38 se chargera de la couverture haute. On mettra une escadrille en l’air, une en alerte et deux en réserve. La SPA 78 (vous) prend la première ronde, La SPA 73 en réserve et les deux escadrilles du La Fayette a cinq minutes. Si rien dans l’heure, on permute, la SPA 78 a cinq minutes avec la N 124 (La Fayette), la SPA 73 en patrouille, la SPA 167 (La Fayette) en alerte immédiate. On continuera comme ça jusqu'à ce soir, après le débarquement. »
Il se tourna vers la carte.
«_Sur la carte vous pouvez voire le trajet prévues de la flotte, ainsi que les couloirs de passages des Mitchell qui vont préparer le terrain, et qui défileront par escadrille a 12 000 pied espacé de trois en trois minutes, avec leurs escorte. En outre, plusieurs escadrilles de P38 couvriront les hauts.»
Il distribua des feuilles au premier rang, qui firent passer.
«_Voila les code radio du jour. Le contrôle vous signalera tout contacte inconnue, mais attention aux méprises, pensez a identifier avant d’engager et n’envoyer qu’une paire sur des contactes isolés, le contrôle se plante souvent, et courir après un B25 perdu pourrait découvrir la flotte. De toute façon, en cas de raid important, l’escadrille d’alerte sera immédiatement envoyée vous relever ! »
Il marqua une pause.
« N’oubliez pas, chaque chaland est bourré de Canadien. Vous devez faire en sorte qu’aucun avion allemand ne puisse se mettre en position d’attaque ! »
« Des questions ? »



RADAR :

Les codes :

Vous : WALKER
Couverture haute JOHNNY
Alerte immédiate (SPA 73) : BISCOP

La flotte : PARKING
Controle : SPIDER

Altitude : ANGEL
Les lettres : SECTEUR
Les chiffres :VECTEUR

Grand Garçon : bombardiers
Petit Garcon : Chasseurs
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8828

MessagePosté le: 24 Déc 2007 2:00    Sujet du message: Répondre en citant




























_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Belly
Visiteur


Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 2104

MessagePosté le: 24 Déc 2007 9:16    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Moldy Razz

Impressionant vu de l'extérieur Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Varluche
Visiteur


Inscrit le: 03 Jan 2007
Messages: 181
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: 24 Déc 2007 9:52    Sujet du message: Répondre en citant

Jolis instantanés en effet.
Le Ju88, avec le Spit à 5 mètres derrière qui se fait canarder par un 109 au dessus (Bilout ?), je crois bien que c'est moi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patatras
Visiteur


Inscrit le: 11 Déc 2006
Messages: 1068

MessagePosté le: 24 Déc 2007 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

Pas mal mais.... Question Rolling Eyes Question Question Arrow
_________________
"That was the last we ever heard of Ben and Doug. No report that they had crashed and been killed. Or taken prisoner. Just nothing. They simply vanished, as if they had never been born."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
II/JG51-Bilout
Hauptmann
Hauptmann


Inscrit le: 20 Jan 2004
Messages: 2663
Localisation: bourges

MessagePosté le: 24 Déc 2007 10:52    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Le Ju88, avec le Spit à 5 mètres derrière qui se fait canarder par un 109 au dessus (Bilout ?)


ben nan malheureusement,on a attendu longtemps de reprendre cette AOC,et le jour J,Pb au boulot,pas pu etre present,donc ce n'est pas moi

mais il est vrai que cela ressemble a une situation vu il y a peu lol Wink
_________________


Trailer campagne AOC Koursk ici
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> AOC : Screenshots Gallery Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com