De l'Histoire à  la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Reichsversteidigung Nacht Wilde Sau.

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> Fourre-tout (vieux sujets !)
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8866

MessagePosté le: 29 Oct 2008 10:23    Sujet du message: Reichsversteidigung Nacht Wilde Sau. Répondre en citant

Reichsversteidigung Nacht Wilde Sau.

Thématique « Big Week ».Série de raids dans le cadre de l'opération « Argument », plus connue ultérieurement sous le nom de « Big Week ».

Mission du 19 février 1944

L'état-major de la 30. Jagddivision prévoit de nouveaux raids sur Berlin.Un des rares Fw 190 de dotation propre, celui-ci un du Stab/JG 300.



II./JG 300 Jessen Elster. Dotation du II./JG1 "Oesau" prêté à ceux-ci.



Le 16 février 1944, douze Messerschmitt 109 du I./JG 300 atterrirent vers 17 heures à Jüterbog, terrain habituel d'une autre unité de Sangliers, le I./JG 302.



Un bref point fixe à 1 200 t/mn.Les mécaniciens guidaient vers la piste à l'aide de lampes de poche.



Feux de positions allumés autorisés seulement pour ce rendre des alvéoles de dispertion à la piste d'envol.



Heinz Lonnecker écrivit à son jeune frère:
"Une quinzaine de minutes à attendre l'ordre de décollage. Il fut transmis au pilote du Messerschmitt qui attendait à ma gauche. Il ne fit aucun point fixe et passa feux de position allumés devant mon avion."




"Ma nervosité disparut comme par enchantement après le décollage."



"Nous fûmes guidés par deux messages radio vers notre point de rassemblement qui était une grande ville industrielle près de Düsseldorf."



Trois faisceaux de projecteurs identifient Jessen Elster.



Deux faisceaux de projecteurs identifient Jüterbog.



Proverbes allemands: "Heureux celui qui oublie ce qu'on ne peut plus changer."



Proverbes allemands: "Celui qui ne sait pas hurler ne trouvera pas sa meute."



Proverbes anglais: "De votre ami, dites du bien, de votre ennemi, ne dites rien."



Chacuns volent vers son destin.



Si l'effet Windows fut contrer par le Jagdschloss FuMG 404, l'interruption du contrôle radio " Dolch" par le brouillage ne le fut pas, pour rejoindre le Sago (point de rassemblement) le basculement sur le canal de secours 190 kc fut nécessaire.En attendant Leipzig attester déjà dans la nuit de l'attaque de la Royal Air Force.



Chacun dans la nuit tracent son chemin pour devenir finalement témoin du rougeoiement de l'obscurité.



La lumières des incendies se mêle à celle des marqueurs et projecteurs de lumières puissantes.



Ceux-ci deviennent plus nombreux,les canons de flak tireraient jusqu'à 6 000 m, les chasseurs ayant le champ libre au-dessus de cette altitude.



Un jet de lumière aveuglante piège deux appareils de la RAF, tout proche l'un de l'autre.Un Focke-Wulf 190 après avoir plongé, profite de l'energie obtenu pour intercepter par en dessous les deux bombardiers anglais qui se détachent
nettement de l'obscurité.




Puis crache de toutes ses armes, révélant ainsi sa présence ostile aux infortunés aviateurs britanniques.



Le duel avec le mitrailleur s'engage!



Tandis que le premier brûle; un autre attaque sur le second tout aussi dévastatrice à quelques mètres du premier assaillant.



Le ciel rejoint les événements du sol qui s'enflamme à son tour!



Les conditions météorologique sont particulièrement bonne au dessus de l'objectif,ce qui avantagent la défense et chacun trouve au moins un adversaire.



Mais en cette hivers de 1944; y compris dans les basses couches nuageuses, le givrage est un ennemi tout aussi mortel.



Retour du Gelb 121 à Jüterbog facilement identifiable



Mais un autre prédateur, cette fois dans le camp de la RAF est en mission « mahmoud » non loin de là!



Un final d'atterrissage parfait et un relâchement de tension et de stresse bien mérité du pilote lorsque les roues touchent enfin le sol...



Lorsqu'en un éclair de feu et de poussière, dans un tonnerre couvrant le bruit de son propre moteur; le sang devient une dernière fois de glace l'espace d'un fraction de seconde!



Un dernier subterfuge, mais l'ennemi à bimoteur est déjà loin et ne reviendra pas.Du moins cette nuit!


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> Fourre-tout (vieux sujets !) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com