De l'Histoire à  la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AOC Pantellaria/Sicile/Corse/Italie Mission N°6

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> AOC : Screenshots Gallery
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8828

MessagePosté le: 05 Mar 2008 10:34    Sujet du message: AOC Pantellaria/Sicile/Corse/Italie Mission N°6 Répondre en citant

rappel de situation globale:



10 juillet 1943, 4h30.

Dans la salle des briefings, tous les pilotes du 880 Sdn s’installent, tasse de café a la main. Malgré l’heure matinale, ils sont réveillés et concentrés. En effet, ce matin va les voir survoler la Sicile pour la première fois.
Jusqu'à ce matin, ils avaient simplement couvert la flotte de débarquement et les convois, mais de loin car la DCA de la flotte avaient du mal à différencier un spit d’un Bf109 et plusieurs pilotes avaient servis de cible, heureusement de trop loin.
Tous étaient donc excités par la nouveauté, tout en sachant que la Luftwaffe était bien plus dangereuse que les tireurs miros de la flotte.
L’officier de marine chargé de leurs faire un topo de la situation attend que tout le monde soit en place avant de commencer.
«Messieurs, nous pouvons considérer que la première partie de l’opération, la mise a terre de la première vagues, est un succès. »
Applaudissement des pilotes, tout sourire.
« Mais » reprit gravement l’officier, « nous n’avons que peu de nouvelles des unités aéroporté chargés de prendre Ponte Grande. D’après le peu d’info qui nous soit parvenues, les planeurs ont été totalement dispersés lors des largages et si le pont a été pris, il n’est tenu que par une centaine d’hommes. Le commandant de ce groupe nous a fait parvenir une demande d’aide pressente car il lui semble bien que les Germano-italiens vont tenter de le lui reprendre et il craints aussi une intervention de l’aviation car sa DCA est inexistante.»
Il indiqua un point sur la carte.
« Le pont est en Lima 27. Les unités débarquées au nord de Neto fonce vers le pont, mais ne l’atteindront pas avant cet après midi. Des bombardier seront la dans une heure pour un appuis mais ils vont avoir besoins d’informations plus fiable. Vous gagnerez donc la zone du pont où vous assurerez la couverture basse des aéroportés contre les attaques aériennes. D’après les dernières infos, nos hommes se sont retranchés autour de l’usine de conserve et de l’auberge, de chaque coté du pont, mais toutes les infos sont les bienvenus, comme savoir si les italiens qui tiennent le village disposent de blindés. Si vous estimez que la situation est grave et que vous avez la possibilité d’intervenir directement au profit des paras, vous le pouvez. A vous de voire. »
Il se tourna vers l’officier du groupe aérien de l’Indomitable, qui s’avança.
« Le Squadron se divisera en deux groupes qui s’appuieront. » commença celui-ci. « Un a moyenne altitude, qui prendra la tranche 6000 à 12000 pieds au dessus du pont, l’autre a basse altitude au dessus du pont, en dessous de 6000 pieds. La flak dans le coin ne devrait pas être très virulentes, quelques véhicules et des armes légères probablement. Par contre une intervention de la Luftwaffe à basse altitude est fort probable, donc ouvrez l’œil, car si le ciel est clair, la brume au sol est épaisse. Un groupe de P40 du 1er FG vous relèvera à 5h30. Et faite attention, comme vous serez les premiers sur le secteur, ne comptez pas trop sur le soutien d’autres chasseurs alliés à votre altitude avant une demi heure trois quarts d’heure, la priorité va a la flotte. »
Il marqua une pause.
« Des questions ? »

Décollage : 4h45
Temps : clair.

Au leader la parole pour les détails tactiques.



Photo aérienne du pont :



carte du secteur :



- Groupe: 880 Sdn
- Station: H.M.S Indomitable
- Ordre d'opération N° 7002
- Mission de vol pour:

** Flight Twickenham:

* Section Alpha:
- Squadron Leader Jonny Wilkinson (Moldy) - Seafire P
- Pilot Officer (Varluche) - Seafire B

* Section Beta:
- Flying Officer Dave Lakings (Belly) - Seafire N
- Pilot Officer Matt Gulliver (Rosco) - Seafire Q
- Flight Lieutnant (Patatras) - Seafire H
- Pilot Officer Harvey Bishop (Fco) - Seafire S


** Flight Murrayfield:

* Section Alpha:
- Flight Lieutnant Richard Wigglesworth - Seafire A
- Pilot Officer Toby Flood - Seafire I
- Pilot Officer Paul Sackey - Seafire L
- Pilot Officer Ben Kay - Seafire K

* Section Beta:
- Flying Officer Andy Sheridan - Seafire 0
- Pilot Officer Phil Vickery - Seafire R
- Pilot Officer Simon Shaw - Seafire T
- Pilot Officer Mathew Tait - Seafire M

- Mission: Couverture de zone.
- Cible: Pont de Ponte Grande.
- Position du pont Ponte Grande : Lima 27
- Objectif: Protection à basse altitude des troupes aéroportés contre les attaques aériennes.
- Limite d'action: Ouest de Ponte Grande Floridia/Est de Ponte Grande San Giuliano/Sud de Ponte Grande Siracuse/Croisement de routes vers Noto/Siracuse/Floridia.
- Activitées de l'ennemies prévu: Moyenne.

Il faut s'attendre à rencontrer du côté alliés: B-25,P-40,Spitfire MkV Mk VIII et Mk IX, et P-38 Ligthning,P-51 Mustang,C-47
Du côté de l'axe: Ju-88 (piqué et palier),He 111( palier et torpilleurs),Bf 109G-6,**Fw 190 (Jabos), Ju-52, Storch.

La Sicile est défendue par les groupes du JG 53 :

* le I./JG 53 à Catania,
* le II./JG 53 a Comiso,
* le III./JG 53 a Siacca,
* avec en renfort le II./JG 27 basé a Trapani.
Pour le bombardement, les Allemands disposent des:

* KG 30 (son 3ème groupe est en Sicile),
* KG 76 (basé en Sicile),
* KG 54 (En Sicile),
* KG 1 (2 gruppe),
* et les KG 26 et 100, basés dans le sud de la France, peuvent être aussi employés sur la Sicile.
* III/SKG 10 (basé en Sicile ou Italie)
* 2/Sch.G.2 (basé en Sicile ou Italie)

** Nota Intelligence Service sur les Fw 190: III/SKG 10 - 2/Sch.G.2

- Fw 190 A-4/U8: chasseur-bombardier à long rayon d'action avec lance-bombe ETC 501 sous le fuselage et sous chaque aile, et MG 17 et MG-FF retirés.
- Fw 190 A-5/U8: chasseur-bombardier à long rayon d'action avec lance-bombe ETC 250 sous le fuselage et deux réservoirs de 300l sous les ailes, MG-FF et MG 17 retirés.
- Fw-190A-5 ATA 1.65: Attention toute particuliére pour un appareil avec modifications de réglage moteur pour basse altitude. Appareil très rapide aux basses altitudes.

- Activité aérienne: Moyenne.
- Activitée D.C.A: Moyenne.

- Météo:
- Prévisions: clair
- Visibilité: illimitée
- Vent: 146 deg. 8 km/h

- Plan de vol:
- 04:45 : décollage de l' Indomitable
- 04:55 : Siracuse Cap 00 à 1 000 pieds pour 6 de boost.
- 05:00: Cap 270 le long de la route Siracuse-Noto
- 05:05: Cap 05 au croisement Noto/Siracuse/Floridia.
- 05:45: Appontage sur le H.M.S Indomitable

- Rotation d'effectif: Flight Murrayfield à moyenne altitude dans la tranche 6000 à 12000 pieds au dessus du pont. Flight Twickenham Section - Beta à basse altitude au dessus du pont, en dessous de 6000 pieds. Flight Twickenham Section - Alpha fera office de réserve tactiques selon situations pour les deux Flight du 880 Sdn. Un groupe de P-40 du 1er FG vous relèvera à 5h30.

- Communications codes du jour:
- Appels radio PC Air : Eagle
- Tour de contrôl: Falcon
- Fréq du contrôl: 158 kc
- Fréq de la tour: 205 kc
- Code: Alpha - Twickenham
- Code Beta - Twickenham
- Code: Alpha - Murrayfield
- Code Beta - Murrayfield

* Consignes Particulières. Section Beta Flying Officer Dave Lakings (Belly): Toutes les infos sont les bienvenus, comme savoir si les italiens qui tiennent le village disposent de blindés. Si vous estimez que la situation est grave et que vous avez la possibilité d’intervenir directement au profit des parachutistes, vous le pouvez après avoir rendu compte au Squadron leader Jonny Wilkinson (Moldy) groupe Twickenham.

+++ MISSION REPORT +++

Groupe: 880 Sdn - Station: H.M.S Indomitable - Ordre d'opération N° 7002

6 appareils Flight Twickenham aux décollage du H.M.S Indomitable à 04:45. 04:55 : Syracuse au Cap 00 à 1 000 pieds pour 6 de boost. Légère D.C.A à l'approche de Syracuse type canons de 88. 05:00: au Cap 270 le long de la route Siracuse-Noto R.A.S. 05:05: Cap 05 au croisement Noto/Siracuse/Floridia. R.A.S. Pas de visuel sur le Flight Murrayfield du Flight Lieutnant Richard Wigglesworth à Ponte Grande. 05:07 Envoi immédiat de Beta Twickenham en soutient rapprocher des parachutistes du 1er ArLndDV; des combats étant en cours dans le village de Ponte Grande, la ferme Lentini et l'usine de concerves. Patrouille pour Alpha Twickenham Nord, Sud,Est,Ouest de Ponte Grande dans un rayon de 10 km. 05:10 Sud de Ponte Grande position présumé du Flight Murrayfield et combat engagé entre 12 000 pieds et 15 000 pieds. 05:12 6 contacts identifiés comme ennemis par la paire Alpha Twickenham entre 12 000 pieds et 15 000 pieds. 5:13 4 contacts identifiés ennemi par Beta Twickenham engagé en soutient rapproché sur Ponte Grande contre Plusieurs armes automatiques, mortiers,canons AC en batterie,char d'assaut, canon automoteur, transports motorisés automitrailleuse. 05:14 disparition au Sud de Ponte Grande, côte 774 des 4 contacts ennemis. Soutient permanent de Beta Twickenham couvert par Alpha Twickenham jusqu'à 05:30. 16 appareils P-40 du 1er FG en relève à 05:26. 05:45: Appontage sur le H.M.S Indomitable; piston bloquer en retour de pom (courant) pour le Seafire B du Pilot Officer Benny- Hill (Varluche) appareil à la mer.

Témoignage reconnaissance de Ponte Grande:
- Un char d'assaut contournant Ponto Grande par le nord, présumé détruit. Plusieurs armes automatiques dans les habitations est de Ponte Grande . Une mitrailleuse lourde dans la ferme Lentini. Au moins 2 mortiers ou canons AC en batterie à la sortie ouest de Ponte Grande. 2 bunkers au Sud de Ponte Grande de part et d’autre de la route des armes automatique de fort calibre.

Revendications personnelles:

- Aucunes

Pertes: Aucune

*Tués sur le champ d'honneur:

- Néan

Infirmerie:

- Pilot Officer Benny- Hill (Varluche)

* Pertes matérielles:

- Détruit: Seafire B N°4658

Signature, Grade/Nom/Signature: Squadron Leader Jonny Wilkinson.

(Section O.C. Flight --- 880 Sdn - Station: H.M.S Indomitable)

Carnet:
11 juillet 1943 // Seafire 6-? MB170 // Up 0447 // Down 0542 // 55 minutes // 3 MT & 1 canon automoteur destroyed!

Mention:
Couverture de zone sur le village de Ponto Grande. Ma section effectue des mitraillages d'appui au sol, jusqu'à moins de 50 mètres des avant postes amis. Tâche rendue très difficile par la brume importante et le peu de lumière. Plusieurs Fw 190 Jabo sont aperçus à proximité de Ponto Grande.

Lt Dave Addams.

Carnet:
11 juillet 1943 // Seafire 6-N MB130 // Up 0447 // Down 0540 // 53 minutes //

F.O. Dave Lakings

Section Twickenam Beta

Arrivée sur zone de patrouille Ponte Grande avec Twickenam Alpha à 0500. Section Beta en position de protection rapprochée et support terrestre.
A notre arrivée, visu sur des échanges de tirs entre nos forces en position dans l’usine de conserve et l’auberge et les forces ennemies en position dans le village de Ponte Grande et la ferme Lantini. De plus présence de 2 convois de véhicule armés avec tirs sol air à 2 km Nord de Ponte Grande se dirigeant vers cette ville, pas vu de présence de blindés dans ces convois.

En alternance les paires de la section Beta straffent les colonnes de véhicules avant leur arrivée sur Ponte Grande.
Vers 0505 0510, visu sur des tirs de combat aérienne à moyenne altitude 6000 / 8000 pieds à une dizaine de km au Sud de Ponte Grande.
Toujours en alternance, les paires de la section Beta straffent les positions ennemies avec départ de tirs. Grosse difficulté de visu avec une forme brume en fond de vallée et faible lumière. Très bonne performance de Beta 3 pour signaler et positionner les objectifs en dépit des difficultés de visu.
Vers 0515 durant nos actions sol air, signalement de Beta 2 sur des Jabo arrivant du Nord en TBA dans la brume. Beta 2 3 et 4 se présentent en interception. Les Jabo larguent des bombes sur le pont en le manquant, les Jabo percutent une montagne en sortie.
A 0530, regroupement avec Twickenam Alpha pour retour sur Task Force.

Lorsque nous quittons Ponte Grande, les forces ennemies ont encore dans 2 bunkers au Sud de Ponte Grande de part et d’autre de la route des armes automatique de fort calibre. Probablement des mortiers encore présent à Ponte Grande. Un véhicule blindé avec canon, peut être endommagé par nos tirs, est caché parmi des meules de foin entre Ponte Grande et l’Usine de conserve. Plus de visu sur des tirs d’armes automatiques venant de la ferme Lantini, cependant difficile d’évaluer les armes présentes autres que les mitrailleuses. Nos forces dans l’usine de conserve continuent leurs tirs d’armes automatiques vers la ferme Lantini et Ponte Grande.
Visu sur des obus tombant vers nos positions.

Carnet :
11 juillet 1943 // Seafire 6-Q MB 244 // 2 MT detruits .

Mention :

Couverture de zone sur le village de Ponto Grande .
Pour cette mission j'étais "Beta 4" l'ailier du Lt Dave Addams (Beta 3) integrés dans la section Twickenam Beta .

Nous étions couvert par la section Twickenam Alpha .
Nous avons effectué avec Beta 3 du straffing d'appui au sol pour aider nos paras ...
C'est tendu , il y a de la brume et le jour se lève ce qui ne nous aide pas !
Aprés avoir mitraillé 2 convois nous apercevons entre "Chien et Loup" plusieurs FW190 au Sud de Ponto Grande .

Lorsque la relève arrive nous regroupons sur la section Alpha pour un retour au bercaille .

La brume ne se lève pas et c'est avec difficulté que je fais mon approche pour apponter .
Je pose un peu fort , mon train d'atterissage encaisse mais pas mon hélice !
Nous sommes tous rentré sains et saufs , même le Caporal Benny Hill qui a raté le brin sur le pont a pu être repeché .

Sgt Matt Gulliver

Carnet :

Groupe: 880 Sdn

6 appareils Flight Twickenham aux décollage du H.M.S Indomitable
Vol en formaion avec la section Beta et Alpha jusqu'au point de séparation.
Après un premier passage bas avec Beta 1, nous passons à l'attaque alternativement avec les passes de Beta3 et 4 alors qu'alpha nous couvre la haut et un peu plsu au nord de Ponte Grande.

Après plusieurs passage et alors que je regroupe, j'annonce mon visuel sur 4 contacts dans la vallée apparement des Jabo. Beta 1 m'ordonne alors de les prendre en chasse, je replonge et à peine arrivé dans leur 6 et un peu loin (700m), ils s'ecrasent contre la montagne au sud de la vallée.

Après une remontée et un regroupement avec Beta 1, nous refaisons un passage sur ce qui reste de l'ennemi au sol. Beta 3 en a eu plusieurs et à bien fait le ménage. Reste un récalcitrant mais la relève est déjà là et il a fallu laisseer la place.

Retour au PA avec tout le monde et alpha qui nous couvre.

Atterrissage sans probleme pour moi. Malheureusement, alpha 2 à "plonger" avec son spit mais a reussi à s'ejecter.

P.O. Harvey Bishop

Carnet:

Groupe: 880 Sdn

Le spectacle féérique de l'aube naissante me laissa pantois d'admiration et la guerre me parut l'espace de quelques minutes bien lointaine. Ma Muse m'a livré ce petit poème :

Le Jour se lève et l’Aurore parait au lointain,
Le Soleil révélant son éclat carmin.
Mes yeux entrouverts au doux chant du Spitfire,
Mais l’Ame torturée par la radio qui braille.


P.O. Benny Hill

Résultat AOC commun 880 Sdn Flight Twickenham= 35% sur 50%= 35%.

- Squadron Leader Jonny Wilkinson - Seafire P Objectif mission 70% -> (AplhaTwickenham 1) ->= 70%
- Pilot Officer Benny- Hill - Seafire B Objectif mission 35% -> (AplhaTwickenham 2) -> 35% à son poste - 5% atterrissage manqué= 65%
- Flying Officer Dave Lakings - Seafire N Objectif mission 35%-> (BetaTwickenham 1 )->25% à son poste = 60%
- Pilot Officer Harvey Bishop - Seafire S Objectif mission 35%-> (BetaTwickenham 2)-> 25% à son poste = 60%
- Flight Lieutnant Dave Addams- Seafire H Objectif mission 35% -> (BetaTwickenham 3)-> 43% à son poste = 78%
- Pilot Officer Matt Gulliver - Seafire Q Objectif mission 35% -> (BetaTwickenham 4) 35% à son poste= 70%
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8828

MessagePosté le: 05 Mar 2008 10:40    Sujet du message: Répondre en citant

Aérodrome de Comiso, Sicile.
10 juillet 1943, 4h30


Tout en pataugeant dans la boue pour rejoindre la cabane dite « principale », les pilotes du 9./JG53 maudissait leur aérodrome « de campagne » avancé…
C’est sur qu’on était a la campagne, près d’un bled perdu de Sicile, Comiso* 55-5-4-(1), assez loin au sud ouest de Catania, sur un aérodrome ou les infrastructures sont plus que sommaires.
Quelques abris a avions pour peu d’avions avec peu d’essence et pas de pièce, peu de nourriture, bref peu de tout. Même de soleil puisque le temps en ce début de juillet n’est pas terrible.
Toute la staffel, ainsi que sa maigre logistique, c’était regroupé en lisière du village, occupant plusieurs remise a bestiaux...
Et hier, pour couronner le tous, les groupes avaient été mis en alerte. Des convois nombreux et puissant avait été détecté et un débarquement en Sicile était plus que probable.
Ils n’en avaient pas été très surpris car aux vus des moyens que mettaient en œuvre les Alliés pour casser leurs avions, eux n’avait pas, comme le commandement, de doute sur le lieu du prochain débarquement car ils venaient de passer 10 jours à éviter les chasseurs Alliés en l’air et les bombes Alliés au sol.
Tout ce qui ressemblait, de prés ou de loin à un aérodrome était systématiquement attaqué, réattaqué, réréattaqué, jusqu'à ce qu’il ressemble a une taupinière et que toute activité visible ait cessé.
Du coup, les unités, ou du moins ce qu’il en restait, avaient gagnés des « aérodromes » secondaire, c'est-à-dire comme celui-ci, avec un minimum d’infrastructure très bien camouflé mais aussi avec tous les problèmes de cohésions qu’entraîne une telle dispersion.
L’officier de renseignement, qui venait d’arriver de Catania, pris la parole :
« Les Alliés ont débarqué au sud ouest de l’île, autour de Gela et au sud de Syracuse, c'est-à-dire à moins de 40 km d’ici. Nous n’avons que des informations partiels sur la situation des plages mais des contre attaque vont être lancé dés ce matin par la division Hermann Goering aidé des unités blindés italiennes contre les Américains. Par contre, face aux Anglais, il n’y a que peu de forces, et un recul pied a pied est prévu. Donc votre piste est beaucoup trop exposée et vous l’évacuez pour aller sur Gerbini. Les Italiens attendent notre départ pour labourer la piste et détruire les installations ».
Enfin une bonne nouvelle pensa plus d’un pilote.
« Mais vous en profiterez pour couvrir une attaque du SKG10 sur une position prise par les aéroportés Anglais cette nuit a Ponté Grandé, en 55-4-5-(9). Les anglais ont, semble t il, pris le pont, mais ils ne semblent pas très nombreux. Les Italiens demandent un appui pour pouvoir lancer l’assaut et quatre Fw190 vont s’en charger. Les brits sont retranchés dans l’usine de conserve et l’auberge près des deux extrémités du pont, et les italiens vont donner l’assaut depuis le village et la ferme Lantini, donc c’est les positions sur la rive nord ouest qui seront l’objectif des Fock. Les Italien attendront l’attaque pour lancer leur assaut, avec l’aide de quelques véhicules du Kampfgruppe Schmalz qui ont pus, ou qui vont, gagner le secteur.»
Il marqua une pause.
« Votre mission est de gagner directement les lieux et de nettoyer le ciel avant l’attaque, prévue à 5h 05. La DCA adverse est pauvre mais il y a un fort risque d’une couverture de chasse au dessus du pont. Une fois l’attaque de SKG10 terminé, retour sur Gerbini. Attention, l’aérodrome est en 55-1-3-(4), au nord ouest de la ville, celui du sud est un leurre, et la flak allume tout les avions au dessus. »
Il parcouru l’assistance du regard.
« Des questions ? »

Décollage : 4h45
Temps : clair.

Au staffelkapitan la parole pour les détails tactiques.

*Historiquement, c’est le stab du JG53 qui était sur Comiso le 10 juillet, en « pointe ».






Rapport: HPT Franck Fischer

Position : Anton 1
Statut : pilote ok, appareil endommagé, train fauché et hélice morte
Revendication : aucune

Décollage au petit matin (4h45) pour une mission de protection de zone avant une attaque de Jabos. Il s'agit d'une position prise par les alliés à Ponté Grande. Toute chasse ennemie doit être neutralisée, à savoir détruite ou détournée hors de cette zone. L'attaque à lieu à 5h05.
Décollage, regroupement et direction vers Floridia, au cap 45. Mon groupe se compose de 6 pilotes.
Nous montons à 4500m. A peine sur Floridia, nous mettons le cap vers Ponté Grande. Rapidement, vers 4h50, j'apercois 4 spits dans mes 12H, venant du sud. Ils tentent de nous contourner. Je break legerement dans mes 2H entrainant avec moi mon ailier et la seconde Rotte. Les Brunos plus haut dans nos 6H engage un des bandits qui tente de nous attaquer. L'anglais lache prise. Anton 3 et 4 dans la foulée engage un autre Spit et l'abatte (Anton 4).
Les Antons se regroupent rapidement au sud ouest de Ponté Grande. Malheureusement les Brunos sont dispersés, et Bruno 1 est abattu, mais sain et sauf.
Peu de temps aprés j'engage un nouveau Spit. Il esquive et plonge.
Puis les jabos attaquent enfin et repartent vers le Nord.
Nous quittons la zone de combat vers notre aérodrome camouflé.
Un Spitfire nous suis sur le retour. Je demande qu'il soit abattu. Anton3 l'engage, et le detruit.
Bruno 2 ne rentre pas non plus, mais est sain et sauf.
Lors de mon aterrissage, la mauvaise visibilité me fait louper mon aterrissage, ce qui se traduit par un train fauché et une hélice détruite.


Position : Bruno2
Statut : pilote OK, avion kapput
Revendications : survécu

Depuis quelques jours que je suis arrive a l'escadrille je vois bien que le moral n'y est pas, trop de perte, beaucoup de nouveaux comme moi. Les americains sont partout et nous nul part. Mais au moins maintenant c'est fait les allies ont débarqué sur l ile. Néanmoins les pilotes sont soulages car cette fois le parachutage pourra se faire sur la terre. Bien sur personne n'en parle mais tout le monde y songe...
Ce matin nous allons décollé pour couvrir des jabo. Nous avons une mission de supériorité aérienne en petit nombre... Je n'ai pas dormi de la nuit... Visiblement certains anciens n ont pas apprécies que je range mes affaires dans les tiroirs... Bien sur les toilettes étaient toujours occupées...
Finalement très tôt nous sommes montes dans nos avions. Heureusement je ne me suis pas plante au décollage, curieusement le bruit du moteur me réconfortait. Mon ailier avec qui l entrainement s'était bien passe me semblait solide. Nous volons en deux groupes 1 schwarm et une rotte mais les consignes du chef était de combattre suivant trois rottes.
Le premier a avoir vu les tommies fut mon ailier. Impossible pour moi de les voir sauf quand une paire de spit m'ont croisé sur ma droite en plongée!!!!
. A partir de la ce fut l'enfer mais ils n attaquèrent pas notre rotte aussi burno1 se glissa derrière un j essayai de le suivre tout en cherchant l ailier du spit engage. Impossible de le voir ... Je vis la dérive du premier etre touche par les tirs de Bruno1 qui partit sur la gauche mais aussitôt nous fumes engages par une paire après quelques manœuvres je fut surplombé par mon ailier et un spit ce mis entre lui et moi. En perte de vitesse et trop loin de Bruno1 je lâchait une rafale mais sans aucune espoir. Bruno1 breaka mais annonça qu il s'éloignait avec l accord Anton1 après avoir été durement touche. Je décidai d'essayer de rejoindre les Anton pour participer a ce combat en fait j avais trop peur de me retrouver seul si Bruno1 était oblige de sauter ( ce qu'il fit)... Mais durant les minutes suivantes je fut pris a partie par au moins une paire voir deux. Je n avais aucune chance je demandais du secours mais anton1 me demanda d évacuer... Bon je m exécutait mais avec toujours ces maudits chasseurs derrière moi....
Je comptais dans ma tête pour exécuter régulièrement des manœuvres d évitement dans tous les sens... épuisé par les manœuvres j essayai de me réfugier dans la brume au raz du sol mais par mégarde je me dirigeais vers le Sud !!! après rectification j'arrêtais ma danse d'évitement pour rentrer dans le nord. A ce moment je passais au dessus du site de crash de bruno1 et distrait je ne faisais plus attention ,un spit en profita ne voyant aucune possibilité d en rechaper je tentai une manœuvre verticale désirant prendre de l altitude pour sauter au cas ou.... L appareil touche partie en vrille et je put m'éjecter...
J avais occupe au moins 3 spits plusieurs minutes pendant que Anton s'occupait des autres.... vive la supériorité aérienne...
Ce soir je pourrai ouvrir mes tiroirs personne ne le fera a ma place...
Par conter j aurai surement droit a des remarques de mon ailier....

Alfons Hornecker

Position : Bruno 1
Statut : Parachuté, indemne.
Revendication : Aucune (un endommagé)

Comme nous nous y attendions, les Alliés ont débarqué cette nuit sur la cote sud est de la Sicile.
Notre mission, dés l'aube, est de dégager la voie pour une attaque de Fw190 sur une position prise par les aéroportés anglais a Ponté Grandé, attaque prévue a 5h05.
Décollage a 4h45 sans problème puis cap sur Floridia.
A peine arrivé au dessus de Floridia, vers 4h50, nous "tombons" sur quatre spit arrivant du sud.
Anton fait face, et je me positionne dans les 7 haut du schwarm.
Juste après le croisement, je voie un spit remonter le schwarm. J'avertis Anton puis plonge avec mon ailié. Le spit lache les Anton.
La je commets ma première erreur en le suivant un peu trop longtemps vers le sud avec les gaz a fond en m'éloignant des antons (et de mon ailier), et bien que je le touche plusieurs fois, il file sans demander son reste.
Dans la foulé, pris par la poursuite, je commets ma deuxième erreur en ne tenant pas compte immédiatement de l'avertissement de Bruno 2 sur la présence d'une paire de Spit alentour.
Ce n'est que quand il me crie de breaker que je prend conscience du danger, isolé, avec deux spits aux fesses et mon ailier distancé par ma stupide poursuite. Malgré un break serré, je sent plusieurs impactes a l'arrière.
Je plonge vers le sol pour leurs échapper mais j'ai le plus grand mal a redresser. Mes commandes sont gravement endommagés, plus de palo et une profondeur plus que médiocre. Seul point positif, les spits mon lachés !
Mais jamais je ne pourrais poser mon avion dans cet état.
Je décide de me diriger vers Floridia et de sauter a coté de la ville.
L'évacuation de mon appareil se passe sans problème et j'en suis quitte pour un retour a Gerbini en camion, tout en maudissant ma bêtise et en bénissant ma chance...

Unz Joham Distorff.

Rapport: UFZ Horst Manfred

Position : Anton 4
Statut : ok
Revendication : 1 spit

Je suis un bleu et arriver fraîchement dans l'escadrille et n'ai que quelques sortie a mon compteur.
Nous avons décoller en formation derrière le leader puis nous avons mis le cap sur la zone a nettoyer. Je pouvais voir de mon cockpit les tirs de la flack sur la côte.
Dans nos 12h ce présente des silhouettes nous les croisons des"Spit" nous entamons une monter sur la droite après quelques manoeuvres nous piquons là j'aperçois un appareil qui s'intercale derrière mon chef de rotte; je place cette cible de choix dans mon collimateur et le prend en chasse mon rottenfurher ce place dans mes 6h pour me couvrir je le touche 3 fois et le vois piquer vers les contre-fort de la montagne.
Je raccroche le leader et une nouvelle poursuite s'engage; je suis le mouvement. Nous devons rentrer à notre arriver sur la base un appareil nous a suivit mon chef de rotte lui fait la peau ce dernier ne pouvait pas retourner chez lui vivant il aurait exposer notre base à un bombardement.

M.Horst

rapport de:Kurt Sonntag

position :anton3
statut:posé pas cassé
revendication: un spitfire dans les environs de notre base de repli

décollage de bon matin aujourd'hui,le temps est clement et la visibilité assez bonne pour cette heure tres matinale
notre mission est de nettoyer la zone predeterminée pour une attaque jabo,une superiorité aerienne en quelque sorte.
nos huiles sont en dehors de la realité,superiorité alors que depuis des mois,on passe notre temps a jouer au chat et a la souris avec des nuées de P38 et autres spitfires qui nous tombent dessus comme une pluie de mousson.
Mais peu importe,ce sont les ordres,le décollage se passe bien,cap au 45,le staka regroupe son dispositif et dirige la navigation
Arrivé sur la zone,nous ne tardons pas a apercevoir 4 contacts au sud,assez espacés,le staka nous ordonne de grimper en virage droit leger,nous croisons les contacts,des spitfires qui virent serrés sur l'aile et ne tardent pas a remonter nos 6h,nous continuons notre virage mais un spit essaie de s'intercaller entre anton 4 et moi,mon ailier l'engage,je grimpe en chandelle pour retomber dans les 6h de mon ailier qui continue son attaque,je le vois toucher sa cible qui perd des morceaux,avant de piquer en fumant vers le sol.
Je rejoinds mon ailier qui prend pour un tps la tete de la rotte,un spit essaie de s'intercaller de nouveau;je l'engage sans succes et notre rotte est dispersée.
Je raccroche anton 1 et 2,rejoind peu apres par anton 4.La patrouille continue,qd soudain anton 1 engage de nouveau un bandit.Le schwarm complet engage le bandit qui esquive en plongeant.
L'attaque des jabos devant etre terminée,le staka decide de rentrer a la base,ce que nous faisons.
Sur le chemin,nous apercevons un contact eloigné qui semblait vouloir nous suivre de loin.
Le secret sur la position de notre base est notre seul garantie de survie,il est alors decidé de l'abattre si il se rapproche,ce qu'il ne ne tardera pas a faire.Nous avons donc pris position pour l'intercepter,a tour de role nous l'avons engagé,sans succes.
J'ai enfin reussi a me placer dans ses 6H, accompagné de anton 4 ainsi que du reste des antons qui nous avaient regroupé,je l'ai encadré dans mon collimateur et arrosé de ce qui me restait de munitions,quelques secondes plus tard ,il tombait en flammes a proximité de la base
l'aterrissage fut plutot risqué a cause des bancs de brume qui recouvrait la piste et evidemment du manque de feux de signalisations

cette mission qui semble reussie,remet du baume au coeur au groupe qui en avait besoin dans ce contexte qui parait de plus en plus difficile a supporter pour nos kamaraden survivants ,qui sont malheureusement de moins en moins nombreux.

Position : Anton 2
Pilote: Ok
Avion : OK
Revandication : 1 Spitfire

Décollage et mise en formation immédiatement au dessus du terrain. Npus preons le cap de route et nous arrivons rapidement au dessus du convoi. Des tirs sont apperçus au loin.
Tout à cop surgissent 4 contacts, plutôt désodonnés dans nos midis. Je les signale et nous les croisons alors que nous commençons à virer et à grimper. Il s'en suit une série d'engagement où l'on doit inverser les rotte dans le schwarm et même faire une inversion au sein de la première rotte.
Au cours de l'une d'elle, je touche un Spitfire qui avait tenté de nous engager, Anton 1 et moi. Il perd un aileron et je le vois s'éjecter. Anton 1 alors derrière moi, me le confirme.
L'attaque sol ayant eut lieu, Anton 1 donne l'ordre de se replier. Les Bruno, engagés en infériorité d'altitude, ont été tous deux descendu. Ils ont pu s'éjecter. En quittant la zone, nous sommes suivi par un contact. Une fois à l'écart et regroupés, nous l'engageons (ce qui se révèle être un Spit) et Anton 3 le descend.

Ensuite, ce fut le retour à la base et un atterrissage difficile (j'ai du m'y prendre à trois reprises). A la deuxième fois, je me présenté correctement, mais, fusée rouge du contrôle au sol : j'ai oublié de sortir mon train tant je me conecntrais sur le manque de visibilité à cause de la brume... Je suggère à l'avenir de signaler la piste lors des atterissage par des feux pour éviter la perte inutile d'appareils et/ou de pilotes.

Resultats AOC

Objectif mission : 80% (les Jabos ont attaqué et repris leur cap pour rentrer sans entrave)

Branko : pilote OK et appareil cassé => 80% (mission) - 10%(train fauché) = 70%
Macil : pilote et appareil OK => 40%(mission) + 50%(a son poste) + 1 spitfire abattu (5%) = 95%
Bilout : pilote et appareil OK => 40%(mission) + 50%(a son poste) + 1 spitfire abattu (5%) = 95%
Jabs : pilote et appareil OK => 40%(mission) + 50%(a son poste) + 1 spitfire abattu (5%) = 95%

Outlaw : abattu et vivant : 0%(mission)
Marseille : abattu et vivant : 0%(mission)
_________________


Dernière édition par Werner Mölders le 07 Mar 2008 0:02; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8828

MessagePosté le: 05 Mar 2008 10:41    Sujet du message: Répondre en citant

Approches.













Combat.





Soutien.











Retour.








_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> AOC : Screenshots Gallery Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com