De l'Histoire à  la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Participation à campagne sur le Front de l'Est
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> Le Mess
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Patatras
Visiteur


Inscrit le: 11 Déc 2006
Messages: 1068

MessagePosté le: 24 Mai 2010 22:36    Sujet du message: Participation à campagne sur le Front de l'Est Répondre en citant

Salut le II./JG51,

En dehors de votre fonctionnement en interne avec vos mods AOC, je viens vous informer de la préparation d'une campagne recherchant des candidatures individuelles, et non l'inscription de squads. Et comme les approches de jeu sont très similaires, peut-être que certains d'entre vous seraient intéressés par cette prospection...

Salutations,

Pat.

--------------------------------------------------------------------


Dans l’optique de la préparation d’une campagne à base historique sur le théâtre d’opérations du Front de l’Est, j’ai besoin d’avoir un aperçu du volume de joueurs fermement intéressés pour y participer. En fonction du nombre de passionnés qui se seront fait connaître, le résultat de cette petite étude me permettra notamment d’orienter le choix du sujet de la campagne.

Ce qui suit présente les grandes lignes de l’activité proposée.





ASPECTS PRATIQUES, en bref :

La campagne est prévue pour pouvoir débuter courant septembre, pour une durée environ 5-6 mois, à un rythme d’un vol par semaine. Les vols auront lieu en soirée à partir de 21h00. Les soirées de vol sont à déterminer. La campagne est centralisée sur un forum de discussion. Un serveur TS permettra les échanges audio.

Elle sera jouée sur Il-2 en version spécialement moddée, ce qui nécessitera l’installation d’une partition de jeu propre à cet usage. Casque et micro sont requis.

Les armées de l’air jouées sont uniquement les forces aériennes soviétiques ou la Luftwaffe.





ORGANISATION :

Merci de lire attentivement ce qui suit avant donner une réponse positive, car je sais que les contraintes de jeu mentionnées risquent de décourager certains d’entre vous.



A qui s’adresse la campagne ?

La série de mission jouée vise à reproduire le plus fidèlement possible un événement survenu sur un théâtre d’opération, à une période donnée. A ce titre, et comme ce fût très souvent le cas dans la succession de batailles aériennes, un camp se verra très souvent plus ou moins en avantage sur l’autre. Aucun cadeau de facilité n’est offert, les seuls concessions faites étant d’ordre technique (limites du jeu, jouabilité online, etc). La campagne n’est pas un concours de tir organisé sur fond d’un décor étoffé. Elle demande aux participants non seulement de l’assiduité, mais une volonté de fonctionner au sein d’un groupe pour la réussite d’objectifs de mission plus ou moins délicats à emporter. Le cerveau fonctionnera bien davantage que l'index droit. L’investissement doit également se constater entre chaque vol, notamment lors de la rédaction des registres d’unité et dans l’établissement de compte-rendus.

La campagne ne s’adresse pas directement aux squads virtuels existants, mais uniquement aux seuls membres de ces derniers qui sont 100% certains de vouloir la jouer par passion et non par passe-temps.


Niveaux de difficulté :

Quel est le niveau de pilotage demandé pour participer ?

Le participant doit présenter les prérequis suivants: décollage, circuit et atterrissage par bonne ou moyenne conditions météo, navigation diurne à vue sur un cheminement simple et sensibilisation au vol en formation serrée. Cela correspond à peu près le bagage que dispense les écoles de pilotage avancées de la plupart des armées de l’air.

Il n’est pas demandé d’expérience de « combat aérien » (tout ce qui attrait à ce domaine sera préparé en entraînement). Néanmoins, lors de l’ouverture des inscriptions , une indication du niveau de difficulté accompagnera chaque camp et type d’aviation (unité de chasse, d’assaut, de reco, de bombardement, etc.) et il est conseillé d’en tenir compte.


Paramètres de simulation notamment pris en compte:

- Ratios de matériel entre chaque adversaire en accord avec le sujet de campagne
- Dispositifs propres à chaque camp et aviation (articulation fonctionnelle, formations)
- Points forts et points faibles dans la doctrine d’utilisation des aviations
- Recherche d’un brouillard de guerre réaliste et maximal pendant et entre les missions
- Parc aérien réaliste avec la période et le secteur du front (type et versions d’appareils)
- Gestion du parc aérien de chaque unité simulée, de la durée des réparations et du remplacement du matériel perdu. Influence des difficultés logistiques propre à chaque camp.
- Limitations techniques de l’usage de la radio
- Interaction sol <-> air : Veille radar, contrôle des formations dans le cadre d’interceptions, communications entre postes visuels avancés et aviation d’assaut (gestion humaine)
- Procédures d’homologuation des destructions propres à chaque camp (le décompte par défaut de Il-2 est délaissé)
- Utilisation de livrées (skins) génériques propres au théâtre d’opération
- etc.


Identités virtuelles :

Le participant, une fois son choix de camp et de type d’unité (unité de chasse, d’assaut, de reco, de bombardement, etc.) effectué, a accès à une liste d’identités de pilotes fictifs composant l’effectif navigant de l’unité choisie, différenciés par leur grade, leur fonction (chef de dispositif, ailier, responsable technique, mitrailleur observateur, etc) et leur expérience personnelle accumulée sur le front. Le participant prend alors soin de sélectionner l’identité virtuelle qui lui est la plus proche en terme de capacités, de niveau de pilotage et d’attentes de jeu.

L’identité choisie est alors utilisée au cours des vols et entre les missions (compte-rendus et interventions sur forum, etc). La perte du pilote (par mort, disparition ou capture) nécessite de repartir à zéro par le choix d’une nouvelle identité.

Le participant ne peut changer ni de camp, ni de type d’unité une fois la campagne lancée, même après une ou plusieurs pertes de pilotes. Les navigateurs, observateurs-mitrailleurs et mitrailleurs- opérateurs radio conservent leur fonction d’un bout à l’autre de la campagne (il ne peuvent passer pilotes).


Phases de l’engagement :

Une fois inscrit, l’engagement du participant se découpe en 3 phases :

- Phase 1 : La préparation technique des participants (1 mois) réalisée individuellement et en offline. Encadrée par la documentation nécessaire et fournie, cette phase vise à se familiariser avec l’avion utilisé dans le contexte d’emploi attendu.

- Phase 2 : L’entraînement collectif (durée variable, plusieurs semaines), sans opposition ou en humains contre IA. Elle correspond à des manoeuvres assurées par tous les participants et destinées à acquérir les méthodes, tactiques et procédures propres à chaque aviation et à chaque cadre d’emploi.

- Phase 3 : La campagne (durée variable, à raison d'au moins 1 mission par semaine). Elle se supporte sur une suite de missions construites sur éditeur, pouvant amener des rencontres humains contre humains, humains contre IA, ou mixte contre mixte. La mission est considérée comme réussie si la tâche demandée dans le briefing a été atteinte.

Un dossier documentaire conjugué à un brouillard de guerre est communiqué à chaque participant pendant la phase 1. Il permet de se plonger dans le contexte, lui apporte de nombreux renseignements sur les phases collectives suivantes, les méthodes propres à son aviation, etc.


Commandement et accès aux missions:

Le ou les concepteurs de la campagne assurent le rôle de commandants d’unité. Ils veillent à l’entraînement des équipages lors de la phase 2 (entraînement collectif). Lors de la phase 3 (campagne) ils veillent à la bonne transmission des instructions, à la publication des briefings, à la communication avec les responsables techniques, et à la répartition des équipages dans le dispositif au cours de la préparation mission. Ils peuvent voler lors de la campagne, mais pour cette occasion revêtent une autre identité virtuelle et ne tiennent pas de fonction de commandement.

L’accès aux missions se fait par publication d’un calendrier. La répartition des équipages est ensuite effectuée par le commandement dans le respect du type d’aviation et de la fonction propres à chaque participant.


Évolution du participant dans l’unité, remplacement des pertes :

Lors des inscriptions initiales, le participant sélectionne sa place souhaitée au sein du dispositif (ailier, leader intermédiaire, chef de dispositif, etc.) lorsqu’il adopte son identité virtuelle. Au fur et à mesure de la campagne, le participant, toujours sous son identité virtuelle, peut accéder successivement à différents postes au sein du dispositif (ailier, leader intermédiaire, chef de dispositif, etc.). L’accès à un nouveau poste peut survenir à la demande expresse du membre d’équipage, ou par désignation de son chef d’unité (en remplacement, par exemple, d’une perte au combat, par le choix du pilote ayant le plus de potentiel à reprendre la place vacante).

En cas de mort, de capture ou de disparition d’un membre d’équipage, le participant perd l’usage de son identité virtuelle, et se voit pénalisé en étant exclu de la campagne le temps d’une mission. Ses succès accumulés sont perdus (par exemple les victoires aériennes ou tout simplement le nombre de sorties opérationnelles), de même que la fonction qu’il occupait. Pour reprendre les vols, il se voit attribuer une nouvelle identité virtuelle, et ne peut accéder qu’au rôle d’ailier. Le commandant d’unité choisira de le faire « monter » dans le dispositif mission après mission.

A noter que les navigateurs, les mitrailleurs- observateurs et les mitrailleurs- opérateurs radio, ainsi que les responsables techniques et administratifs ne sont pas concernés par l’exclusion d’une mission, et peuvent reprendre (sous une nouvelle identité), les vols dès la mission suivante avec un autre équipage.

La blessure grave d’un membre d’équipage entraîne son retrait du front... et les même conséquences enoncées plus haut pour le participant quant à la poursuite de la campagne : nouvelle identité nécessaire, succès et fonctions perdus, etc.

Des blessures plus légères, de même qu’un atterrissage forcé en territoire ami, sont susceptibles d’empêcher la participation à la mission suivante (condition de temps) en fonction du rythme d’enchainement des missions de campagne.


Rôles spéciaux : l’officier responsable technique :

Un responsable de la gestion du parc aérien figurait dans chaque unité constituée de chaque armée de l’air. 1 responsable technique et 1 assistant sont recherchés pour CHAQUE branche d’aviation simulée (unité de chasse, d’assaut, etc). Ils ont pour tâche d’effectuer le suivi des avions, de prendre en compte les pertes matérielles et la gravité des dégâts subis et d’en tirer la disponibilité du parc aérien avant la mission suivante. Le tout en utilisant le système de suivi propre à l’armée de l’air jouée





Si vous êtes intéressés, faites-moi signe!
_________________
"That was the last we ever heard of Ben and Doug. No report that they had crashed and been killed. Or taken prisoner. Just nothing. They simply vanished, as if they had never been born."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8866

MessagePosté le: 24 Mai 2010 23:47    Sujet du message: Répondre en citant

Non mais tu nous prends pour quoi là? Il existe un truc fait bien avant vos états de guerre virtuelles qui s'appelle AOC. Qui évolue depuis bientôt 10 ans avec ses réussites et aussi ses échecs. Tu en sais quelques choses mais cela n'en a pas arrêté la course dans l'évolution d'AOC pour autant.

Tu peux raconter ce que tu veux; à nous, tu ne vas pas nous la faire! Tu n'en fais que reprendre des lignes. Ce qui me fait sourire t'en a même pas le potentiel organisationnel avec le soft et le recul suffisant pour certaines! Qu'est ce que tu veux que l'on aille foutre de plus avec des gens qui croit avoir inventé la poudre sur notre dos? Qu'ils nous expliquent comment ça marche? Ou peut être avoir un peu du contenu de la source qui se tarie vu les difficultés de récupération à se jour?

C'est l'application aux campagnes et à leur conception, du pilote non qualifié comme ailier sortie d' ici et qui ailleurs cela pète instructeur? Et il faut leurs faire confiance dans la gestion de pilotes autour "d'un sérieux" de campagne sur le rendu ?

C'est une plaisanterie? Tu as encore la chance que ceux qui te suivront ne sachent pas (hors images et interrogations) ou en est AOC bâtit sur son expérience (et pas celle des autres) et qui va bien plus loin que des mensonges organisationnel par inexpérience. Ou par le principe tout simplement de Saint Thomas. Ils trouveront peut être cela formidable; mais dans la réalité n'en aurons pas vu le tiers question pleine réussite de ce qu'est le principe AOC avec Il/2 .

Et oui même en étant qu' une poignée en 2 ans cela a progressé avec des choses qui parait il ne verrait jamais le jours ou n'avait que très peu d'intérêt de jeu face au relationnel. Nous jouons correctement avec que ce qui est à nous légitimement et dans l'ordre des choses je pense que cela nous suffit. Le discourt sur un certain respect à travers un jeu sur la seconde guerre mondiale aérienne vu de la baraque à moules frites,du comptoir du bar ou du sex shop du coin, c'est bon, on le voit tout les jours sur la toile pour ne pas y participer.
_________________


Dernière édition par Werner Mölders le 25 Mai 2010 20:10; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
II/JG51-Lutz
Oberleutnant
Oberleutnant


Inscrit le: 07 Fév 2004
Messages: 4178
Localisation: Cannes (06)

MessagePosté le: 25 Mai 2010 6:27    Sujet du message: Répondre en citant

Je rejoins totalement ce qui est écrit au dessus et je préfèrerais toujoujours l'original à une copie.

Pour moi, c'est non.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Patatras
Visiteur


Inscrit le: 11 Déc 2006
Messages: 1068

MessagePosté le: 26 Mai 2010 11:53    Sujet du message: Répondre en citant

Ah sacré Moldy ! Toujours aussi... diplomate ! Twisted Evil


A vrai dire, je n’ai pas une seule seconde tenté de vouloir, dans la conception de mon projet, copier le système AOC. Certaines informations de gestion sont données plus haut, et certaines n’apparaissent pas, elles peuvent paraître familières, mais je peux souligner que le projet a un fonctionnement bien différent. Maintenant, si tu assimiles tout projet de campagne historique et réaliste à un plagiat honteux et vilain, je suis à court d'explications . Même message pour Lutz, qui juge une « copie » qui ne veut pas en être une : tu as lu de travers !

Je vous invite à venir participer à une opération externe et je poste ici car je connais votre attrait pour l’historicité. C’est tout. Je ne suis pas venu pour faire jouer l’entité II/JG51, mais uniquement pour brancher quelque uns de ses pilotes.

Je ne vous demande pas de venir au sein d’un projet dans l’optique de débattre du fond et de la forme avec les autres participants. Vous êtes des invités, non des organisateurs. Les méthodes (tactiques, procédures, communications, contraintes et consignes) figureront dans une synthèse écrite (propre à chaque aviation) et chaque joueur devra en tenir compte, avant de le mettre en pratique, une première fois en apprentissage lors des entraînements collectifs, puis en campagne (vous ne devrez pas avoir de mal à les assimiler rapidement!). Ce « code » commun vous paraîtra peut-être basique, forcément perfectible, mais c’est un début nécessaire pour que le groupe formé, provenant d'horizons divers et de niveau hétérogène- effectue en groupe des tâches simples de manière cohérente.

A propos Moldy, tu critiques mon choix de vouloir effectuer et encadrer cette phase de préparation collective, mais je peux te renvoyer la balle en soulignant que l’absence d’une véritable étape similaire en AOC multisquads a sa part dans l’avortement de ces campagnes. Qu’arrive t-il quand des opérateurs, d’un niveau de qualification variable, se retrouvent seuls ou en petits groupes pour faire fonctionner une machine complexe, sans avoir accès au manuel de procédure de la machine ? Ils parviennent peut-être à faire fonctionner la machine, mais pas de la manière souhaitée. Avec comme résultats prises de bec et frustration de part et d'autre. Des présentations du contexte, des briefings complets ou des missions jouées à blanc en préparation, c’est bien, mais ça n’aide pas dans ce domaine... Enfin, tu sais cela mieux que quiconque!!!


C’était la réponse de « l’ailier non qualifié », « inexpérimenté » et « sans aucun potentiel » depuis la « baraque à frites ».......
_________________
"That was the last we ever heard of Ben and Doug. No report that they had crashed and been killed. Or taken prisoner. Just nothing. They simply vanished, as if they had never been born."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8866

MessagePosté le: 26 Mai 2010 13:52    Sujet du message: Répondre en citant

Alors non seulement tu ne sais rien depuis 2 ans de ce qui ce passe ici niveau organisation de vol (c'est vrai j'y vaille vu les photocopieuses que vous êtes ) mais en plus tu t'assoies sur ce qui est et a été. En ce moment beaucoup de personnes qui n'ont pas le recul de 10 ans avec ce jeu se demandent le pourquoi d'une protection aux mods AOC. D'ailleurs ces mods sont indissociables à AOC tout court.

La petite histoire de protection ne remonte pas aux mods et à leur apparition dans AOC;mais du concept global à AOC qui a été pillé, détourné et surtout jamais reconnu parce que précurseur d'une façon d'appréhender la simulation plus respectueuse au sujet rapport à des façons plus légères et à sensations rapides. Le tout sans jamais reconnaitre quoi que ce soit et surtout pas à leur auteurs (comme citation). Une dissipation dans la nature aux profits d'opportunistes.

Comme toi mais en rappelant tout de même que tu n'es pas le premier. Votre problèmes en piquant dans le plat c'est que les erreurs de parcourt sont avec! Ce que tu exposes comme expérience a été vécu et c'est soldé par un échec. Que cela soit pour des escadrilles virtuelles ou un groupe de particuliers aux escadrilles le résultat sera un rendez vous au tas de sable. Tout cela peut être dans un jolie cadre bien argumenté, ornementé, réglementé ou truc et machin feront leur propres sauces par dessus la tienne. ça tu connais; mais pas en tant que cuisinier Wink le dindon de la farce tu verras qui cela sera si tes envies son légitime à une certaine idée de la simulation avec l'histoire.

A moins que cela soit un cache misère comme souvent. C'est à dire une grande tirade de m'as tu vu comme crédibilité et dans la pratique un mensonge éhonté. Comme si c'était aussi facile que d'avoir de la volonté avec chacun son excuses du jour (même valide) pour expliquer d'avoir merdé rapport au concept annoncé. 0 + 0 + 0 + etc...= ? Ben la tête à Toto.

Pour arriver à un résultat entre histoire et simulation c'est beaucoup plus complexe de gestion que cela; fait avec des gens sérieux qui comprennent ce que veux dire vie collective pour un objectif et résultats. Sur le principe et c'est qu'à voulu dire surement Lutz; c'est qu'après presque 10 ans mieux vos ce fier à l'originale même en y traversant les tempêtes ( de ce côté là on est tranquille depuis 2 ans: ouf!) que de se fourvoyer dans un ersatz pris au milieu du gai à commettre les même erreurs aux mêmes endroits pour les même raisons.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patatras
Visiteur


Inscrit le: 11 Déc 2006
Messages: 1068

MessagePosté le: 02 Juin 2010 8:34    Sujet du message: Répondre en citant

Je persiste et signe: l'absence de phase de préparation prolongée, associée au fait de ne pas explicitement, et par écrit (aussi explicitement que les dialogues d'une pièce de théâtre, qui en préparation de la représentation publique vont être apprises par cœur par les acteurs, le tout accompagné de la juste posture et intonation) précisément arrêter la MÉTHODE (procédures de bases, esprit de corps entretenu dans l'unité, multiples contraintes réduisant une efficacité idéale, limites dans la liberté d'initiative donnée aux chefs de formations en temps et en lieu de la campagne, définition des limites de pensée tactique pour éviter les anachronismes, etc) a une part importante dans les échecs des AOC.
Et qui autre que le concepteur de campagne est mieux placé pour encadrer cette phase de préparation collective?

Car - malheureusement - les plus belles présentations contextuelles de campagne online (et celles d’Histoire à la Simu restent pour moi une référence incontestable en la matière) n'informaient que très partiellement sur la méthode, et ouvraient donc une multitude de possibilité de résoudre les difficultés soulevées par les objectifs de mission.

Je ne photocopie pas d’AOC Moldy, mais il est vrai que je me sers de ses erreurs de parcours que j’associe à un concept personnel. Mais, dans une quête de réussite, n’est-ce pas naturel ?

N'oublie pas que ma proposition n'est qu'une "étude de marché" qui, proposée sur plusieurs autres forums, a uniquement pour but de me faire une idée du volume de joueurs intéressés (qui se trouve être ,pour l'instant, symboliquement bas...). Je ne mentionne pour le moment que des caractéristiques très générales, aucun aspect documentaire, aucun exemple de mission, etc..

Du « m’as-tu vu » ? Du cache-misère ? Arrête ton char Ben-Hur! Tu sais très bien que ma vision de la simulation est très similaire à la tienne -autrement dit, mon départ de HàS n'est pas dû à une divergence sur le fond...-, comment peux-tu juger aussi sévèrement alors que je n'ai rien proposé publiquement depuis deux ans?

Enfin... A la base, cela partait d’une invitation, pas d’un réglement de compte.



NB: Sinon, je vois que tu t'es servi des mods AOC pour illustrer tes arguments, et j'en profite que tu ais cité le sujet pour indiquer que je n'interviens pas dans l'optique de te demander des mods.
_________________
"That was the last we ever heard of Ben and Doug. No report that they had crashed and been killed. Or taken prisoner. Just nothing. They simply vanished, as if they had never been born."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8866

MessagePosté le: 02 Juin 2010 10:04    Sujet du message: Répondre en citant

Tu peux demander à Gerfaut cela avait été fait pour AOC Stalingrad. Surtout pour l'adversaire avec sur le site tout ce qui concernait le vol VVS époque Stalingrad avec son évolution au court de la bataille. C'était le bilan de AOC Barbarossa et Taiphun car chez l'adversaire et nos camarades du même camp cela avait été n'importe quoi. Sans parler du test juste avant la bataille ou j'avais sentie que les choses allez mal tourner avec le camp opposé qui ne respecté pas justement les documents fournies.

Des gars qui prennent des bombes lorsqu'ils sont en escorte (d'après le test) tu les retrouves en pleine AOC avec des skins camouflage texture sol. Tu penses que je m'en souviens. Alors le respect du contexte et environnement du vol VVS en mission c'était le théâtre de guignol et sur les forums une guerre ouverte.

Incontrôlable surtout vu le nombre de participants sous la tutelle de leur meneur. D'où la solution de restreindre l'opposition et de la former convenablement. Mais là c'est d'autres problèmes car tu as beau faire un certain esprit reste celui de la rivalité au détriment de la qualité de restitution. D'où d'autres solutions et je m'arrêterai là...

Que cela soit inter escadrille ou individuel cela changera pas la donne de la psychologie de groupe fera son effet en contre des règles établies.

Pour ce qui est des mods cela fait partie intégrante de AOC et de son évolution mais dans la catégorie support de jeu. On l'avait pressentie grâce à Lutz qu'il serait tout aussi novateur au jeu à l'égal de l'esprit de jeu AOC à la simulation. AOC, déjà il faut la reconnaitre pour ce qu'elle est. C'est à dire d'avoir amener une façon d'aborder la simulation. ça le reconnaitre c'est nous respecter. Ce n'est pas cela péter; c'est une réalité. On en retrouve partout des échantillons de ce qu'elle a amené. Le problème de sa diversification (Plus grave encore est son détournement) sans lui rendre se qui lui appartient (et donc un manque de respect) c'est que cela affaibli l'impacte du concept de jeu et évidemment sur des options de jeu. Ce n'est pas reconnu et le nombre le joueurs jouant avec le mode arcade (beaucoup sent connaitre une autre façon) sont toujours majoritaire et les concepteurs de jeu eux vu la clientèle s'alignent à titre de simulation dessus (normal).

PS: Et puis question mods justement tu te rends compte de l'écart qu'il existe maintenant entre le support de jeu que tu utilises et celui de AOC? Sans parler du mode organisationnel qui permet bien plus qu'avant ?
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gerfaut
Oberst
Oberst


Inscrit le: 10 Fév 2004
Messages: 838

MessagePosté le: 02 Juin 2010 14:07    Sujet du message: Répondre en citant

Werner Mölders a écrit:
Tu peux demander à Gerfaut cela avait été fait pour AOC Stalingrad. Surtout pour l'adversaire avec sur le site tout ce qui concernait le vol VVS époque Stalingrad avec son évolution au court de la bataille. C'était le bilan de AOC Barbarossa et Taiphun car chez l'adversaire et nos camarades du même camp cela avait été n'importe quoi.


Oui, et cela avait débouché sur une refonte complète de tout le système d'évaluation, avec évaluation par rapport aux rôles des pilotes au sein de la formation ou au profil de mission, éval directement par les chefs de dispositifs pour qu'ils jouent le jeu sans truander, etc... bref, l'AOC v2.

Un des objectifs était même de pouvoir comparer les ratios de pertes AOC avec les ratios historiques, pour voir dans quelle mesure ils étaient plus dépendants du rapport de force que des tactiques employées ou de la valeur des pilotes. Dès le début, AOC était 100% tourné vers l'historique. Un peu comme un outil facilitant 60 ans après, la compréhension des combats aériens de l'époque.
Wink
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAL_R-One
Visiteur


Inscrit le: 04 Sep 2005
Messages: 149

MessagePosté le: 04 Juin 2010 8:05    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour.

Je pense qu'avant toute chose, PATATRAS c'est surtout la selection des joueurs qui prime.
Et là, quand je vois les noms des intéressés visibles sur les forums généralistes, je me dis que ce n'est pas gagné comme projet.

Je m'explique.
La plupart sont des gens ayant ouvertement annoncé faire du dog sans contrainte, des gens revendiquant systématiquement leur kill et leut aptitude à descendre tout ce qui bouge, à jouer uniquement en solo sans la contrainte d'un ailier qui ne leur sert à rien.
Pire certains sont même venus postuler chez les LAL et n'ont pas tenu 3 vols chez nous !!! Nous les avions gentiment pousser dehors car ils ne comprenaient même pas ce qu'un vol structuré pouvait être ... Et oui, rester au sein d'un dispositif organisé et donc agir sur instruction d'un autre semble quelque chose d'impossible pour beaucoup de gens.

De toutes façons, les joueurs qui seraient motivés pour ce type de campagne sont déjà tous casés dans des groupes proposant cette vision de choses. Il ne faut pas rêver.

Donc à mon avis, ton projet peut être aussi structuré que possible, si tu prends les mêmes joueurs que la campagne francophone, tu obtiendras ni plus ni moins qu'une énième campagne francophone. Après, chacun est libre d'aimer la CF, peu importe .... mais c'est, à mon avis, assez loin de ce que tu cherches à proposer. Enfin il me semble.

Je te dis ça en toute honnêteté pour éviter que tu ne sois déçu.
_________________
http://www.aileslibres.net
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Werner Mölders
Generalmajor
Generalmajor


Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 8866

MessagePosté le: 04 Juin 2010 8:35    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage ton avis R-One. Mais attention: toi qui ne veux plus trop de piqures t'es entrain de parler de frelons qui volent aux travers d'un champ d'orties Laughing

Je rajouterai que tu peux constater parmi les intervenants l'honnêteté de certains vis à vis d'AOC (qui pour eux est à l'égal d'un croix chrétienne pour un vampire! Ses mods étant des zestes de gousses d'ails). Personnages qui sont d'ailleurs bien au delà des incohérences du jeu de simulation et qui en pervertisse systématiquement d'avantage les effets.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'Histoire à la Simulation - II/JG51 - No.74 Sqdn - Salle des opérations Index du Forum -> Le Mess Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com